lundi, septembre 26, 2022
ActualitésLa Rochelle : les esprits s’échauffent à la barre du tribunal

La Rochelle : les esprits s’échauffent à la barre du tribunal

Lundi 21 mars, Laurent était convoqué devant le tribunal judiciaire de La Rochelle. Le trentenaire actuellement incarcéré devait répondre de violences commises le 2 septembre dernier à La Rochelle alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool.

En entrant sous escorte dans le box des prévenus, Laurent est surpris :  » Je n’ai pas d’avocat. Je ne comprends pas « . Le tribunal lui rappelle qu’il avait connaissance de cette date d’audience depuis le jour des faits.

Le trentenaire assure avoir fait le nécessaire :  » J’ai fait la demande en détention depuis l’année dernière. l’avocat n’est jamais venu me voir. Rien ne bouge en détention. Il y a des gens qui sortent et des gens qui rentrent. C’est toujours l’excuse que l’on me donne « .

L’idée d’un renvoi qui commence à poindre à l’horizon n’est pas du goût de la partie civile.  » Ma cliente est venue spécialement de Bordeaux pour cette audience. Le prévenu dit avoir fait les démarches nécessaires. Mais il arrive sans justificatif. Je ne sais pas s’il ment ? « , s’offusque Me Olivier Dunyach.

Des propos que ne supporte pas Laurent :

 » J’assume ! Qu’il ne commence pas à me traiter de menteur. Vous êtes juge Madame. Je vous le répète, qu’il ne me traite pas de menteur « .

La présidente du tribunal est pragmatique :  » J’ai aussi constaté que vous n’aviez pas document pour justifier vos dires « . Tout comme d’ailleurs le ministère public : » Il n’y a pas d’élément matériel pour accréditer vos propos « .

Le tribunal rappelle que le doute doit profiter au prévenu. L’affaire a été renvoyée au 21 novembre.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,032SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésLa Rochelle : les esprits s’échauffent à la barre du tribunal
ARTICLES LIÉES