Les Nouillers : projet de café associatif

Publié le 17 novembre 2015 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Mmes Larrieux, Thimoléon, Bazile et M. Ardoin.

Mmes Larrieux, Thimoléon, Bazile et M. Ardoin.

L’association Le Creuset prépare, avec le soutien de la municipalité, la création d’un café associatif, au centre du village, pour développer et enrichir les relations sociales et les échanges entre les habitants.

Le monde rural souffre aujourd’hui, davantage qu’hier, de son isolement, de la dispersion de sa population sur de nombreux petits hameaux, de la tentation de repli sur soi parfois. Ce XXIe siècle commençant se tourne de plus en plus vers les sphères urbaines mieux équipées, apparemment plus attrayantes. Si nos villages veulent continuer à vivre, il leur est impératif de se mobiliser, de se prendre en charge et surtout de rompre cet isolement par des mesures volontaristes, visant à fédérer les énergies et renforcer la cohésion sociale pour générer des forces nouvelles. Tous nos villages ont la chance malgré tout d’offrir des cadres de vie exceptionnels, apaisants, naturels, écologiques.

Mais fort heureusement, l’espoir existe dans ce petit village de la Gaule charentaise, car la résistance s’organise grâce à l’enthousiasme infatigable d’une poignée de jeunes bénévoles qui croient en l’avenir humaniste de leur village. On le sait, ce siècle sera celui des femmes, qui par leur volonté et leur énergie sauront affronter les enjeux de cette nouvelle ère. Elles se nomment Florence Bazile, Marie-Alice Thimoléon et Christelle Larrieux ; point n’est besoin de potion magique puisque 100 % de leurs neurones sont en alerte pour capter la moindre idée de projet.

De quoi s’agit-il ?
En 2015, contrairement aux années soixante, les habitants du village n’en sont pas tous originaires. Beaucoup y vivent depuis peu et travaillent à l’extérieur. De ce fait, ils ont assez peu de contacts entre eux. L’idée est donc de faire vivre un café associatif au cœur du village, ouvert aux associations et à tous les habitants. Son objectif est de développer la convivialité, favoriser la mixité sociale et générationnelle, renforcer les solidarités, redynamiser le tissu économique social, programmer des animations culturelles, organiser des expositions, des soirées thématiques, des repas.

Cette démarche a reçu un écho très favorable auprès de la région Poitou-Charentes, qui l’a retenue comme projet innovant et lui octroie d’ores et déjà une aide financière de 5 500 €. Le maire, Stéphane Ardoin et son équipe municipale soutiennent également cette idée nouvelle et envisagent l’acquisition d’un bâtiment qui lui serait dédié. Mais, qui dit café associatif, dit aussi participation volontaire selon les possibilités de chacun.

Réunion publique : vendredi 20 novembre à 18 h 30, une réunion est organisée à la salle des fêtes et à laquelle est convié l’ensemble de la population pour la présentation détaillée du projet : genèse, principe, besoins locaux, solutions possibles, modèle économique du café, aménagement du local, parties prenantes, implication des bénéficiaires.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.