vendredi, août 19, 2022
Information généraleWeek-endL’étoile des Rois mages

L’étoile des Rois mages

(© Illustrations Freepik – Montage L’Hebdo 17)

Cela fait bien des jours qu’ils marchent à travers les pays et les déserts. Ils se sont rencontrés un soir, venant tous les trois de pays lointains. Le premier venait de la lointaine Asie, le second arrivait du cœur de l’Afrique et le troisième était originaire des confins de l’Arabie.

Ils se sont retrouvés, car ils s’étaient embarqués tous les trois dans la même aventure. C’étaient des savants, des mages, qui avaient l’habitude de consulter des livres anciens, d’observer la nature et en particulier les étoiles. Et un beau soir, alors qu’avec leurs longues lunettes ils exploraient les profondeurs du ciel, ils découvrirent une brillante étoile qui leur était absolument inconnue.

Chacun dans son pays, ils se plongèrent alors dans leurs vieux grimoires, dans les textes anciens, et ils purent lire une très ancienne prophétie qui annonçait un événement miraculeux. Un enfant devait naître un jour dans un certain village de Palestine, un enfant qui s’annonçait comme le roi d’Israël, et qui allait devenir le sauveur du Monde. Et surtout que cette étoile allait les mener vers cet enfant nouveau-né.

Alors, chacun d’eux sut qu’il fallait se mettre en chemin et partir vers ce pays lointain et être là quand cet enfant annoncé allait venir au monde. Et c’est ainsi qu’après avoir cheminé longuement, ils finirent par se rencontrer, puisqu’ils allaient vers le même but. Ils formèrent alors une seule caravane, avec leurs dromadaires et tout leur équipage.

Et ce soir, après avoir marché tout le jour dans le désert, ils arrivent aux abords d’une oasis accueillante. D’un commun accord ils décidèrent d’y faire halte et de s’y reposer. Les chameaux furent débâtés, on monta les tentes et on s’installa pour la nuit. Le chef du village les a invités au repas du soir et ils se sont empressés d’accepter, tant l’hospitalité est un devoir sacré.

Et voici que sur le désert, la nuit tombe en quelques instants. C’est le moment, comme chaque soir de retrouver l’étoile fidèle qui leur sert de guide depuis tant de jours. Mais ce soir, malédiction ! L’étoile n’est pas au rendez-vous. Dans le ciel sombre, au milieu de toutes les étoiles du firmament, cette étoile miraculeuse, qui jamais ne leur a fait défaut, demeure invisible.

Ils s’assirent et avec leur bâton tracèrent dans le sable des lignes, des cercles et des courbes. Ils ressortirent leurs vieilles écritures. Tout cela ne servit à rien, l’étoile restait introuvable. Accablés, ils se retirèrent chacun dans sa tente, afin de ne plus voir ce ciel qui leur était devenu tout à fait inhospitalier.

Alors le roi noir, celui qui était un peu méprisé par les autres, celui auquel on laissait volontiers le soin des choses matérielles, se leva. De cela, on n’en a pas parlé dans l’Évangile pour ne pas lui faire de peine. Il se dit : « Il faut tout de même donner à boire aux animaux ». Il prit le seau et se dirigea vers le puits, et quand il eut remonté le seau qu’il posa sur le bord de la margelle, l’étoile était là, qui dansait dans le rond d’eau noire et qui lui souriait.

Michel Drouhet d’après Les Rois Mages, Edmond Rostand

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,016SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilInformation généraleWeek-endL’étoile des Rois mages
ARTICLES LIÉES