L’invité : Tom Frager, le surfeur est de retour dans les bacs

Publié le 24 octobre 2019 | Actualité | L'invité de L'HEBDO

Tom Frager sur son enfance en Afrique : « La terre rouge, les gens… Tout gamin, ça m’a apporté un autre regard ». (© DR)

Propulsé sur le devant de la scène en 2009 avec son tube Lady Melody, Tom Frager vient de sortir son quatrième album, Au large des villes. Un opus plein d’humanité.

« Elle est dans ma tête, elle ne m’abandonne jamais… » À l’été 2009, la petite Lady Melody de Tom Frager était sur toutes les lèvres. Dix ans après, le chanteur-surfeur revient avec un album très coloré et aux sonorités multiples mais cette fois-ci exclusivement en français.

Vous êtes né à Dakar au Sénégal. Vous avez passé une partie de votre enfance en Afrique puis en Guadeloupe, pouvez-vous nous expliquer ce parcours atypique ?
Mon père bossait dans la maîtrise de l’environnement et le développement des énergies nouvelles. Il travaillait en Afrique pour installer des pompes à eau afin d’acheminer de l’eau potable dans les villages. Je suis arrivé à ce moment-là, puis mon frère et ma sœur. On est resté vivre à Dakar puis à Bamako au Mali. On a fait un petit passage à côté de Nice et ensuite on est parti vivre en Guadeloupe, je rentrais en 6e.

Quel souvenir gardez-vous de l’Afrique, c’est quelque chose qui vous a marqué ?
Grave ! Ça m’a beaucoup marqué. La terre rouge, les gens… Tout gamin, ça m’a apporté un autre regard. Vivre à la fois là-bas et revenir en France pour les vacances, la vie à l’européenne, ça m’a permis de me rendre compte qu’il n’y a pas un mode vie mieux que l’autre, c’est simplement différent.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 24 octobre.



Les commentaires sont fermŽs !