L’invitée : Julie Lopez, Top Chef en ligne de mire

Publié le 9 novembre 2020 | Actualité | L'invité de L'HEBDO

Depuis sa cuisine, chez elle à Royan, Julie Lopez partage ses recettes gourmandes sur son blog July Healthy Cooking (© J.L.)

Blogueuse culinaire installée à Royan, Julie Lopez a relevé le défi d’Objectif Top Chef sur M6. Pour quel résultat ? Réponse dans les prochains jours.

Ingénieure, professeure de yoga, blogueuse et influenceuse… : la Royannaise Julie Lopez, 27 ans, multiplie les casquettes. Mais ce qu’elle préfère porter, c’est sa toque de cheffe. Repérée sur internet par la production d’Objectif Top Chef, cette passionnée de cuisine a participé cet été au tournage de la sixième saison de la désormais célèbre émission de M6 avec Philippe Etchebest. La diffusion doit avoir lieu dans les prochains jours. Rencontre avec une jeune femme pour qui cuisine rime avec plaisir.

Quelle place occupe la cuisine dans votre histoire personnelle ?
Je cuisine depuis toute petite. Ma maman cuisinait, mes grands-mères aussi. On m’a toujours appris à manger des plats faits maison. Et j’ai toujours aimé faire des gâteaux. Par la suite, la cuisine est restée un passe-temps, le soir, quand je rentrais de l’école ou après mes études, pour me détendre.

Pourquoi n’avez-vous pas fait de votre passion un métier ?
À la base, je suis ingénieure à mi-temps (dans un grand groupe énergétique français, N.D.L.R.) ; le reste du temps, je suis professeure de yoga. J’ai gardé mon travail d’ingénieure – j’ai fait un bac + 6 – car j’ai eu l’opportunité de travailler à mi-temps. Ça m’a permis de poursuivre mon blog, dans lequel je m’étais lancée lorsque j’ai commencé mes études, tout en gardant une stabilité professionnelle. Au début, je postais mes plats sur les réseaux sociaux. J’ai pensé à faire un blog car tout le monde me demandait mes recettes. Mon blog a évolué, ça m’a permis d’avoir une petite rémunération, des partenariats… Tout a grossi au fur et à mesure. La cuisine est restée une passion, je fais toujours cela avec plaisir. Aujourd’hui, c’est aussi une source de revenus.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 5 novembre disponible en version numérique sur :

Édition du 05/11/2020



Les commentaires sont fermŽs !