Lorsque sa route a croisé celle des enfants indiens

Publié le 2 janvier 2020 | Le magazine de L'HEBDO | Week-end

Lorsqu’elle voyage en Inde, Dominique Jaquard roule sur des anciennes motos Royal Enfield (© D.J)

Depuis de nombreuses années, Dominique Jaquard traverse le monde au guidon de ses motos. Des périples qui l’ont amenée au cœur des bidonvilles de l’Inde.

Ce pourrait être la belle histoire du lendemain de Noël. Elle pourrait alors se résumer à cette simple phrase : « Je me suis dit : Domie tu as quelque chose à faire ici ! »

Cette prise de conscience, Dominique Jaquard l’a eue en 2015, lors de son premier périple en Inde au guidon d’une moto locale : la Royal Enfield. Depuis la fin des années soixante-dix, l’Esnandaise baroude avec son compagnon aux quatre coins de la planète : La Norvège, l’Algérie, ou bien encore l’Île de Man, etc.

Des destinations bien loin des clichés de cartes postales et encore beaucoup plus éloignées de la mythique Route 66 aux États Unis : « Ce n’est pas le genre de truc qui me branche ».

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 2 janvier, disponible en version numérique sur :

L’Hebdo de Charente-Maritime du 02/01/20



Les commentaires sont fermŽs !