Loulay : Lisette Boutin, 86 ans, élue Super Mamie 2015

Publié le 3 février 2015 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Lisette Boutin, ceinte de son écharpe, prend la pose. A droite, une photo représentant Francis, son mari.

Lisette Boutin, ceinte de son écharpe, prend la pose. A droite, une photo représentant Francis, son mari.

« C’est l’apothéose de mes vieux jours. » Lisette Boutin, 86 ans depuis le 18 décembre, n’en revient toujours pas d’avoir été élue dimanche 25 janvier, “Super Mamie” de Charente-Maritime.

Mais elle apprécie cette distinction obtenue après trois tentatives. « Dont la dernière, il y a neuf ans à La Roche-Posay, se souvient la dynamique Lisette, j’avais été battue d’un demi-point. » La personnalité de la Loulaysienne avait tapé dans l’œil du jury et des organisateurs. « Tous les ans, ils me relançaient et je leur répondais que ce n’était pas possible avec un mari en fauteuil roulant à la maison, mais maintenant que Francis est à la maison de retraite, c’est un peu plus facile pour moi. Quand ils m’ont sollicitée pour participer cette année, j’ai dit pourquoi pas », dévoile Lisette Boutin.

Dimanche, au casino de Fouras, la candidate Lisette était soutenue par de nombreux supporters. « La maison de retraite et le collège se sont déplacés en nombre, par minibus, » ajoute la Super Mamie du département.

Israël puis Nice
Le sketch qu’elle a interprété, “les mésaventures d’un gestionnaire de chambre d’hôtes”, a provoqué de nombreux rires et sourires. « J’ai quand même failli envoyer une chaussure sur les membres du jury », rigole l’ancienne patronne du restaurant “Le gîte” à la Croix-Comtesse. La plus âgée « et de loin » des candidates a rassemblé tous les suffrages. Lisette n’en revient toujours pas de ce trophée. « C’est incroyable ce je vis en ce moment. Déjà l’émission de télé des “Carnets de Julie” à l’automne, maintenant Super Mamie… » révèle, très émue, Lisette.

Sa prestation à Fouras lui vaut des cadeaux (un séjour pour 4 personnes dans une résidence de loisirs, des bons d’achat) et aussi… un voyage en Israël en juin, quelques jours avant la finale nationale de Nice (21 juin). « Si je l’avais su avant, je n’aurai pas participé, cela me gêne de partir sans Francis », avoue la vedette de Loulay.

A Nice, elle sera opposée à 14 autres candidates « et je n’aurai rien à perdre ». Comme durant toute son existence, Lisette fera assurément encore honneur à Loulay et aux Vals de Saintonge…



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.