Loulay : récompensée pour son dynamisme commercial

Publié le 1 février 2016 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Les jeunes commerçants et le maire sont très fiers de leur trophée qui récompense l’investissement de la commune et le travail des entrepreneurs.

Les jeunes commerçants et le maire sont très fiers de leur trophée qui récompense l’investissement de la commune et le travail des entrepreneurs.

Le 20 janvier, la commune a été récompensée lors de la cérémonie des Trophées Emergence de l’Entreprise*. 

Nicolas Baudry, charcutier traiteur et Maurice Perrier, le maire, sont montés sur scène pour recevoir le prix de “la dynamique commerciale en milieu rural”. La 5e édition de ce concours, qui met en valeur les entreprises du département, avait pour thème, cette année, “le risque”. Et le risque c’est la commune qui l’a pris en rachetant en mai 2014 le fonds de commerce et les murs de la boucherie du centre bourg fermée depuis plus de deux ans et ensuite le bâtiment mitoyen abritant une épicerie.

Après de très importants travaux de rénovation et de mises aux normes et la création d’une ouverture entre les deux commerces, la boucherie-charcuterie et l’épicerie sont proposées à la location à Nicolas Baudry et son épouse Tatianna qui cherchaient à s’installer à leur compte dans la commune. Mais ils ne pouvaient pas investir à la fois dans l’immobilier et dans leur outil de travail.

Grâce à cet arrangement entre la collectivité et les jeunes entrepreneurs, l’activité est revenue dans le bourg. D’ailleurs, la commune n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2001, elle avait déjà racheté le bar-restaurant, situé également sur la place, qui accueille aussi, après une grande rénovation opérée en janvier 2015, un nouveau couple de commerçants. « Tout cela crée une synergie et tout le monde en profite, commente l’élu, mais un tel projet ne peut fonctionner que si vous avez de vrais professionnels en face ».

Depuis l’ouverture de leur commerce multi-services, il y a un an et demi, le chiffre d’affaires est en hausse et surtout le budget prévisionnel, qu’ils avaient établi avec l’aide de la Chambre de Commerce, est respecté. « Nous sommes très fiers de ce prix, témoigne le jeune commerçant, car nous travaillons beaucoup pour développer notre activité ». Pendant que Nicolas – qui a été meilleur apprenti charcutier du département – prépare ses produits “maison” dans son laboratoire, Tatianna est à la vente. Et du dynamisme, ils n’en manquent pas. Ils envisagent d’investir prochainement dans un véhicule frigorifique pour développer leur activité “traiteur” et proposer un service de livraison à domicile. La preuve que le commerce en milieu rural a de l’avenir.

*organisés par la Chambre de Commerce de La Rochelle et le quotidien régional.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.