Santé

Ma santé : perdre les petits bourrelets disgracieux

Publié le 12 juillet 2020 | Actualité | Santé | Vie quotidienne

Nager deux à trois fois dans la semaine ou 20 minutes tous les jours permet d’activer la combustion de ces graisses de réserves (© Freepik)

L’été arrive et rien de plus désagréable que de voir apparaître quelques bourrelets disgracieux. Hanches trop larges, ventre trop rond, les hormones féminines sont en partie responsables de ces désagréments. Mais pas seulement.

Pour transformer les réserves de graisses en énergie, les muscles ont besoin d’oxygène. En l’absence de ce gaz, le sucre ne peut pas se transformer en énergie, et est stocké sous forme de graisses dans les tissus gras. La seule et unique manière d’oxyder (brûler avec l’aide de l’oxygène) ces graisses, c’est de pratiquer une activité dite aérobie, autrement dit qui provoque un essoufflement.

Ainsi, marcher rapidement, nager, faire du vélo pendant au moins 45 minutes, deux à trois fois dans la semaine ou 20 minutes tous les jours permet d’activer la combustion de ces graisses de réserves. À noter que 15 minutes de corde à sauter apporte les mêmes bénéfices que 30 minutes de footing. On parle de MET (Métabolic Equivalent of Task). C’est une unité de mesure qui est utilisée pour évaluer l’intensité de l’activité physique. Un MET correspond au niveau de dépense énergétique au repos.

Les activités supérieures à deux MET sont considérées comme des activités physiques. Passer l’aspirateur correspond à un niveau d’activité faible (entre 3 et 5 MET), alors que grimper des escaliers avec une charge correspond à une activité élevée entre 7 et 9 MET. De nombreuses classifications existent sur internet.

 



Les commentaires sont fermŽs !