Marans : l’école des lucioles s’inscrit dans l’aventure Hermione

Publié le 23 février 2015 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours

Le projet K8 a été présenté aux écoliers.

Le projet K8 a été présenté aux écoliers.

Dire que l’Hermione viendra accoster dans le port intérieur de Marans serait de toute évidence mentir. Mais de là à dire que la ville n’aura pas un lien avec la célèbre frégate, le serait également.

Car de lien, il s’agit bien, et plus exactement de… nœuds. Nœuds de marin, il ne pouvait en être autrement, et réalisés par les enfants de l’école maternelle Les Lucioles avec l’aide des élèves du Lycée maritime et aquacole de La Rochelle.
Côté grandes expéditions, le lycée rochelais n’en est pas à son coup d’essai. En 2008, 25 de ses élèves avaient déjà embarqué à bord d’une goélette pour traverser l’Atlantique. Leur objectif : prendre part aux festivités du 400e anniversaire de la ville de Québec.

D’ici quelques mois, d’autres reprendront la mer à bord du voilier de 23 mètres, le K8. Cet ex-vainqueur de la Route du Rhum, dans sa catégorie en 1982, accompagnera l’Hermione tout au long de sa grande traversée. Une sorte de poisson pilote. Lors du premier périple, le Lycée maritime avait déjà associé une classe maternelle rochelaise à son projet. La goélette avait en effet embarqué dans sa cale un coffre aux trésors. Il contenait des pavillons de marines réalisés par les petits élèves et remis à une école québécoise.

Bis repetita en 2015, mais avec trois écoles cette fois-ci. Une première de Villeneuve-les-Salines, une deuxième située à L’Houmeau et enfin la dernière, Les Lucioles de Marans. Afin de faire connaissance, quatre élèves du Lycée maritime prenant part au périple, vont actuellement à la rencontre des élèves de ces trois établissements. Leur mission : nouer du lien autour de cette aventure, ou plus exactement apprendre aux enfants à réaliser cinq nœuds de marin, parmi les 3 600 référencés officiellement. La rencontre est prévue mercredi 1er avril aux Lucioles. Ce ne sera pas un poisson et encore mois un lapin.

Et de lapin d’ailleurs, il n’en faut point à bord, pour un marin, qu’il soit d’eau douce ou d’eau salée qui plus est, même sous la forme d’une simple mascotte en peluche. Se démarquant des deux autres écoles, Les Lucioles ont proposé que le K8 puisse en effet embarquer en plus de son équipage, cinq petites mascottes représentatives des cinq classes marandaises associées au projet. Deux sont déjà réalisées. Enfin plus qu’une seule exactement. Paf le chien sera de l’aventure, c’est sûr. Par contre, son ami Eliot le lapin, restera lui à quais, c’est sûr également. Une fois à bord, les cinq petites peluches ne participeront pas aux manœuvres avec l’équipage du K8. Elles devraient cependant être à l’origine, et à coup sûr, de nombreux selfies, à destination principalement de 115 petites lucioles attentives au périple de l’Hermione et de son poisson pilote.

Embarquement prévu, de Paf et de ses quatre amis, les 7 et 9 avril. Ces deux jours seront l’occasion pour les 115 élèves des Lucioles, de visiter entre autres le K8, afin d’y installer leurs mascottes.

Les enfants vont bientôt maîtriser l’art du nœud de marin.

Les enfants vont bientôt maîtriser l’art du nœud de marin.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.