Politique

Marans : les élus imposent un régime sec au maire Thierry Belhadj

Publié le 16 mai 2020 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours | Politique

La liste de Thierry Belhadj est arrivée seconde à l’issue du premier tour des municipales de mars 2020 (© Y.P.)

À l’issue d’un conseil municipal exceptionnel, le maire de Marans s’est vu retirer 10 de ses délégations.

Le mandat de Thierry Belhadj n’aura pas été un long fleuve tranquille. Toujours dans l’attente d’un second tour des municipales de mars 2020, le maire de Marans vient une nouvelle fois d’être lâché par une partie de sa majorité.

« En pleine crise, l’opposition et la dissidence du conseil municipal cherchent à désorganiser l’action de l’équipe municipale et des agents », tempête Thierry Belhadj.

Le 24 avril, 6 élus de la majorité demandaient la tenue d’un conseil municipal. Une demande à laquelle se sont raccrochés les 7 élus de l’opposition plus un autre élu de la majorité.

Le 29 avril, ces 14 conseillers écrivent au maire, afin de demander le rajout d’un point à l’ordre du jour du conseil municipal programmé le 6 mai à huis clos : le retrait des délégations du maire attribuées au cours de ce mandat à l’exception de 6 d’entre elles.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 14 mai disponible en version numérique sur :

Édition du 14/05/2020



Les commentaires sont fermŽs !