Marans : un projet de camping naturiste

Publié le 6 octobre 2016 | Actualité | La semaine

Le camping naturiste, une manière de faire des choses différentes pour Marans.

Le camping naturiste, une manière de faire des choses différentes pour Marans.

Le naturisme fait des émules ! Après Anne Hidalgo, maire de Paris, c’est au tour de Thierry Belhadj d’annoncer la volonté d’implanter un espace spécialisé.

Le maire de Marans, confirme. « Cela fait quelques mois que l’idée m’est venue. Il y a trop peu de campings naturistes sur une bande allant de Pornic à Biarritz. Donc pourquoi pas ici. Ce pourrait être un projet sympa. Vous savez bien qu’à Marans, il faut faire des choses différentes d’ailleurs, si on veut que l’on parle de nous et que les gens viennent. Il pourrait très bien trouver sa place sur l’île de Marans, juste derrière l’ancien chantier naval », explique Thierry Belhadj.

Une information qui pourrait prêter à sourire, mais une fois de plus qui prouve que tout est possible avec Thierry Belhadj, même de pouvoir bronzer différemment… Il n’existe actuellement que deux campings naturistes en Charente-Maritime, dont un non loin de Marans, à La Ronde, fief du président de la CDC Aunis-Atlantique, Jean-Pierre Servant.



4 commentaires pour “Marans : un projet de camping naturiste”

  1. ce sont les marandais qui vont se retrouver à poil avec les projets mégalo de belhadj

  2. Excellente initiative.

    Parce que les naturistes sont des touristes respectueux, calmes, cultivés, qui fréquentent les restaurants et lieux culturels et monuments de la région.
    Bon plan aussi, parce que voilà plusieurs années que le naturisme a le vent en poupe.
    Alors que 2016 a vu les chiffres du tourisme français en berne, la fréquentation naturiste a progressé.

    Et à l’heure où quand on est en jupe ou en short on se prend parfois des regards malveillants, des insultes même (et dans certains cas l’agression physique), les naturistes ont eux l’impression de passer de vraies vacances, la détente totale, le ressourcement.

    Alors, évidemment, il y a des gens à qui ça déplait. Bonne nouvelle pour eux : personne ne songe à les obliger à y aller.

  3. Oui ce serait une bonne idée. Ça manque beaucoup les campings naturistes.

  4. Pourquoi pas, toutes les idées qui peuvent faire vivre ou revivre la commune devraient être étudiées.
    Si par exemple l’artisanat tel que sculpteurs, peintres, verriers, tapissiers et créateurs en tout genres etc faire de Marans une commune de l’art et ce avec avec l’aide de la commune soit en prêtant des locaux pour un an gratuitement puis avec un loyer évolutif, cela pourrait inciter des créateurs en tout genre. Voir aussi permettre l’implantation de sociétés avec le même principe de prêt pendant un an ou deux. Des milliers de personnes passe par la rue principale sans s’arrêter et pour cause, elle est sinistre et désertifiée des petits commerces. Si les immeubles étaient déjà ne serait-ce que repeints afin de donner un peu plus de panache à ce village qui ne demande qu’à s’ouvrir au tourisme. On ne le sait que trop, la déviation demandée depuis des années attendra encore des années et n’existera peut être jamais, alors autant utiliser à bon escient le nombre de passage dans cette rue et trouver des idées pour attirer l’œil de ceux qui y passe afin qu’ils s’y arrête. Prenons l’exemple de commune comme Mornac sur Seudre ou l’artisanat en fait une commune très visité alors quelle ne compte que 850 habitants ou encore en Bretagne la commune de la Gacilly avec de multiples petits commerces et artisans qui à 4500 habitants et qui avec sont événementiel annuelle de la photo reçoit des milliers de touristes. Si la commune à des locaux libres, quitte à en restaurer certains afin de permettre l’installation de créateurs divers, c’est aussi des taxes professionnelles en plus pour la commune. L’idée de parking paysagé pour camping car à coté de l’écluse est aussi une bonne idée.

Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.