Politique

Marans veut devenir une “petite ville de demain”

Publié le 14 décembre 2020 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours | Politique

Le contournement de la rue d’Aligre est au cœur des projets du maire avec ce plan de relance de l’État (© Y.P.)

La Ville a candidaté au programme de relance de l’État afin de pouvoir bénéficier très vite de crédits.

Le projet n’avait pas fuité jusqu’à ce qu’il soit volontairement et succinctement dévoilé par le maire, Jean-Marie Bodin, lors du conseil municipal qui s’est tenu le jeudi 3 décembre.

Le lancement du programme de revitalisation des villes de moins de 20 000 habitants “Petites Villes de demain” par l’Agence nationale de la cohésion des territoires le 1er octobre dernier n’a pas échappé aux radars de l’édile. D’ici à la fin de l’année (le ministère doit annoncer les villes retenues le 10 décembre prochain, N.D.L.R.), ce sont 1 000 territoires (villes associées à leurs intercommunalités, N.D.L.R.) qui seront choisis pour être accompagnés par l’État dans ce vaste programme de revalorisation du territoire.

Des mesures qui pourraient tomber à pic pour Jean-Marie Bodin qui, outre la situation compliquée liée à l’épidémie de coronavirus, doit également composer avec une vision totalement différente de la gestion de la ville qu’avait son prédécesseur, Thierry Belhadj.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 10 décembre disponible en version numérique sur :

Édition du 10/12/2020



Les commentaires sont fermŽs !