Mauzé-sur-le-Mignon : revivez l’histoire de “La Méduse”

Publié le 22 septembre 2016 | Chez nous | Mauzé-sur-le-Mignon et alentours

Le radeau en cours de reconstitution dans la cour du musée de la Marine.

Le radeau en cours de reconstitution dans la cour du musée de la Marine.

Le radeau de La Méduse sera au centre d’une soirée organisée par le Centre socioculturel, vendredi 30 septembre.

De longue date, Mauzé célèbre René Caillié, l’enfant du pays. On connaît les liens de celui-ci avec l’Afrique mais on sait moins qu’il a fait partie, avec son navire La Loire, de la flottille qui s’est rendue au Sénégal en juin 1816. Parmi les quatre bateaux figurait aussi La Méduse. Ce bateau, ou plutôt son radeau tristement célèbre, nous l’avons tous en mémoire grâce à la peinture de Géricault relatant ce qui demeure l’un des plus tristes faits divers de la marine militaire. C’est cette histoire qui va être au centre de la soirée qu’organise le Centre socioculturel (CSC) vendredi 30 septembre à partir de 20 h 30 à la salle des fêtes, en collaboration avec le Musée de la Marine de Rochefort. Au programme, la projection du documentaire fiction sur le sujet intitulé « La véritable histoire du radeau de La Méduse ». Elle sera suivie d’un débat.

C’est Philippe Mathieu, administrateur du Musée de la Marine de Rochefort, qui présentera ce documentaire, fruit d’une enquête contemporaine, complémentaire de celle extrêmement précise de Géricault. Deux cents ans après, Philippe Mathieu a ainsi relancé les pistes et pour mieux comprendre l’histoire, il a fait reconstruire le radeau d’après les plans des survivants, radeau exposé dans la cour du musée.

Ce documentaire fiction a été réalisé en 2014 par Herlé Jouon et co-produit entre autres par Arte, chaîne sur laquelle il a été diffusé.

« Plusieurs bénévoles avaient déjà vu le film, voire le radeau, et tout le monde avait été emballé ; y compris au niveau de l’équipe, où on a noté un unanime enthousiasme pour présenter ce documentaire », explique Yvan Delumeau, directeur du centre.

Entrée : 6 € et 5 € pour les adhérents.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.