Mon jardin : les bienfaits de la cendre

Publié le 29 décembre 2019 | Vie quotidienne

Les petites groseilles en devenir profiteront d’un léger apport en cendre (©Braetschit)

Qu’elle vienne de la cheminée, du poêle ou du barbecue, il y a toujours moyen de récupérer facilement de la cendre. Cela tombe bien car elle peut se rendre bénéfique pour le jardin, mais sous certaines conditions.

Par ses caractéristiques chimiques, la cendre favorise la floraison et le développement des fruits. Sa contenance en potasse, en particulier, la rend intéressante au potager et au verger. Elle servira à amender les légumes-fruits comme les tomates, les aubergines, les concombres, ou les haricots à écosser.

Les légumes-fleurs comme les choux-fleurs, les brocolis ou les artichauts profiteront aussi de ses bienfaits. Les petits fruits comme les fraisiers, les cassissiers ou les groseilliers et les arbres fruitiers en général s’enrichiront également d’un apport de cendre à leur pied. Mais attention ! Apportée en trop grosse quantité, elle pourrait alors devenir contre-productive et perturber les équilibres chimique et biologique fragiles du sol.

Il est donc préconisé de ne pas dépasser la dose de 100 grammes de cendres par mètre carré et par an, soit environ 2 grosses poignées. Il faudra prendre soin de vite l’incorporer à la terre en passant un croc. Vous pouvez aussi l’ajouter au compost mais toujours en quantités limitées.

Certains jardiniers l’utilisent aussi en mélange avec de l’eau pour réaliser un genre de pâte légère comme celle des crêpes. Badigeonnée sur les troncs des arbres, cette dernière permettrait d’asphyxier les parasites qui se cachent dans les anfractuosités de l’écorce. N’étendez surtout pas de cendre au pied de vos plantes qui adorent les terres acides.



Les commentaires sont fermŽs !