Nature : la cigogne blanche chez elle en Charente-Maritime

Publié le 7 septembre 2016 | Le magazine de L'HEBDO | Week-end

© F. J.

© F. J.

La cigogne blanche

La cigogne blanche est une grande espèce d’oiseaux échassiers de la famille des ciconiidés. Son plumage est blanc et noir au bout des ailes. Les adultes mesurent en moyenne 100 à 115 cm du bout du bec au bout de la queue, avec une envergure comprise entre 155 et 215 cm. Elle trouve la plupart de sa nourriture au sol, parmi la végétation basse et dans l’eau peu profonde. Elle se nourrit essentiellement d’insectes, d’invertébrés, mais aussi de reptiles, de petits mammifères et oiseaux, de mollusques, de limaces, d’écrevisses de Louisiane… L’espèce qui migre entre l’Europe et l’Afrique est monogame, cependant les partenaires ne s’accouplent pas pour la vie. Pour leur reproduction, les cigognes construisent un grand nid de branches utilisé pendant plusieurs années. La femelle pond en moyenne quatre œufs à chaque nidification. Ces derniers éclosent 34 jours après la ponte. Pour l’incubation des œufs et le nourrissage des jeunes, les deux parents se relaient pendant 58 à 64 jours après l’éclosion. Par la suite, les jeunes continuent d’être nourris par les parents pendant 7 à 20 jours. Cet oiseau n’a que peu de prédateurs naturels et a donné lieu à de nombreuses légendes à travers son aire de répartition, la plus connue étant celle de bébés apportés par les cigognes.

La LPO : La Ligue de Protection des Oiseaux

La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) est un gestionnaire majeur pour la préservation des milieux naturels terrestres et côtiers. C’est une association de prévention de l’environnement française, fondée en 1912. La LPO a pour objectif la protection des oiseaux et des écosystèmes dont ils dépendent.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.