Associations

Oiseaux communs : un déclin qui incite à une grande vigilance

Publié le 13 avril 2021 | Actualité | Associations | Le choix de L'HEBDO

Les ornithologues réalisent plusieurs relevés sur différents points d’écoute (© Archives L’Hebdo 17)

Entre 2001 et 2019, près de 200 000 données relatives au suivi des oiseaux communs ont été répertoriées en Poitou-Charentes par diverses associations. État des lieux pas vraiment reluisant…

Chaque année au printemps, des ornithologues bénévoles et professionnels suivent les populations d’oiseaux communs dans toute la France. Animée par le Museum national d’histoire naturelle et la Ligue de protection des oiseaux (LPO), cette enquête se nomme le STOC pour Suivi temporel des oiseaux communs (lire ci-dessous). Ce suivi permet notamment de déterminer les évolutions, à la baisse ou à la hausse, de populations d’oiseaux, espèce par espèce, ou par groupes d’espèces, spécialistes des milieux agricoles, bâti et forestier.

En 2020, un travail collectif a été engagé par Charente Nature, le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres et la LPO Poitou-Charentes, qui a permis d’analyser à l’échelle du Poitou-Charentes les données du suivi STOC collectées de 2001 à 2019. “L’étude que nous avons menée, c’est une étude qui permet l’analyse des tendances de populations d’oiseaux communs à l’échelle nationale. En plus, nous avons analysé notre propre jeu de données, à l’échelle du Poitou-Charentes”, explique Fabien Mercier, ornithologue et responsable de projets à la LPO.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 8 avril, disponible en version numérique sur :

https://aaktfwp.cluster031.hosting.ovh.net/product/edition-du-08-04-2021/