Economie

Ostréiculture : une filière en quête de main-d’œuvre

Publié le 22 novembre 2021 | Actualité | Economie | Le choix de L'HEBDO

Des postes sont à pourvoir dans la filière (© Archives l’Hebdo 17)

À l’approche des fêtes de fin d’année, les ostréiculteurs de Charente-Maritime recherchent du personnel : près de 3 500 saisonniers pour trier et emballer les huîtres, cercler les bourriches…

À Noël et pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, les huîtres figurent parmi les incontournables, au même titre que le foie gras ou la dinde. Mais pour que ces délicieux coquillages arrivent en temps et en heure sur nos tables, les ostréiculteurs vont devoir mettre les bouchées doubles.

Notamment en recrutant du personnel supplémentaire : jusqu’à 3 500 saisonniers pour une filière qui représente dans le département « environ 5 000 emplois directs, et entre 500 et 1 000 emplois indirects à l’année », selon le Comité régional conchylicole de Charente-Maritime (CRC 17), basé à Marennes.

Les postes sont principalement à pourvoir sur le bassin de Marennes-Oléron et en Pays royannais.

Pour en savoir plus, lisez L’Hebdo du jeudi 18 novembre, disponible en version numérique sur :

Édition du 18/11/2021