Péré – Marencennes : vers une commune nouvelle imposée ?

Publié le 15 novembre 2017 | Chez nous | Surgères et alentours

Christine Juin, maire de Péré, et Walter Garcia maire de St-Germain-de-Marencennes lors de la réunion publique à Péré

Les élus ont présenté leur projet d’union face à des assemblées par forcément acquises à leur cause.

Vendredi 3 novembre, les 1289 habitants de St-Germain-de-Marencennes étaient conviés à une réunion publique leur expliquant le projet de commune nouvelle monté avec Péré. Environ 80 personnes étaient présentes. Même rendez-vous à Péré pour ses 401 habitants, organisé lundi 6 novembre, où pas loin de 80 personnes également ont répondu à l’invitation.

Cela veut-il dire que les habitants se désintéressent de la vie communale ? Ou comme certains l’ont exprimé, qu’ils se sentent mis devant le fait accompli, parlant de “décision d’élu“, la charte étant déjà rédigée. Il est vrai que les 2 assemblées ont demandé un référendum. Il a été refusé par Walter Garcia, maire de Marencennes et Christine Juin, maire de Péré. La loi est en effet de leur côté car il faudrait que les élus municipaux ne soient pas d’accord pour qu’il y ait référendum. Aucun des élus présents n’a, en tout cas, émis d’avis contre.

C’est à Péré que l’assemblée a été la plus réticente à cette union, même si Christine Juin a souligné : « Nous unir pour être plus fort, avoir plus de moyens et garantir aux habitants les mêmes services et tout ce que vous méritez d’avoir ».

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 9 novembre.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.