vendredi, février 3, 2023
ActualitésLe pôle aéronautique de l’Arsenal de Rochefort se structure

Le pôle aéronautique de l’Arsenal de Rochefort se structure

Les choses bougent du côté du pôle aéronautique de l’Arsenal de Rochefort. L’ensemble des parcelles sont désormais dans l’escarcelle de l’Agglo qui entend conforter la filière sur ce “pôle d’excellence”.

Depuis la fin de l’année 2022, la Communauté d’agglomération Rochefort Océan (CARO) a la maîtrise foncière sur l’ensemble de la zone d’aménagement concerté (ZAC).

Le 15 novembre dernier, l’Établissement public foncier de Nouvelle-Aquitaine (EPFNA) a en effet rétrocédé à la collectivité les 19 dernières parcelles acquises dans le cadre de ce projet de restructuration et de développement de la filière aéronautique sur le territoire.

« Garantir l’emploi et surtout amener de l’emploi supplémentaire »

Au total, dans ce dossier au long cours, 21 expropriations ont dû être effectuées sur les 42 parcelles que compte la ZAC. Désormais, sur les 9,2 hectares du site, il n’y a plus aucun frein à la montée en puissance du pôle aéronautique souhaité par les élus locaux.

Sylvie Marcilly, Hervé Blanché et Sylvain Brillet, directeur général de l’EPFNA, lors d’une conférence de presse le lundi 9 janvier (© A.L.)

L’objectif est clair pour Hervé Blanché, président de l’Agglomération et maire de Rochefort : « Garantir l’emploi et surtout amener de l’emploi supplémentaire« . D’autant que les récents chiffres du chômage ont de quoi donner du baume au cœur.

Airbus Atlantic en figure de proue

Au-dessus des 12 % en 2014, le taux est passé à un petit peu plus de 7 % aujourd’hui. Du jamais vu depuis une vingtaine d’années. « On n’est pas loin du plein-emploi« , se réjouit l’élu.

Pour lui, ce projet est « un véritable investissement pour l’avenir du territoire Rochefort Océan« .

Et comme le confie Sylvie Marcilly, première vice-présidente de la CARO en charge de l’économie mais aussi présidente du Conseil départemental : « Si ça ne se passe pas ici, ça se passe ailleurs. »

Une concurrence légitime qui oblige les élus à se montrer à l’écoute des différents acteurs économiques et industriels. Une position que la CARO a bien appréhendée, elle qui déroule le tapis rouge à Airbus Atlantic, la figure de proue de ce pôle aéronautique.

Airbus Atlantic trouve un écosystème favorable à son développement en ayant à sa main des sous-traitants et toute une filière qui lui permet d’être en circuit court et en flux tendu”, explique Sylvie Marcilly.

Tant et si bien que dès cette année, au premier trimestre, Airbus va racheter 2 hectares de parcelles à la CARO pour construire 8 000 m2 de bâtiments supplémentaires […] Article complet à lire dans notre édition du jeudi 12 janvier.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,047SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésLe pôle aéronautique de l’Arsenal de Rochefort se structure
ARTICLES LIÉES