jeudi, décembre 1, 2022
ActualitésPollution : Timac Agro, une commission de suivi de site lancée début...

Pollution : Timac Agro, une commission de suivi de site lancée début 2023

Pollution – La création d’une commission de suivi : c’est l’une des annonces faites par les services de l’État face aux inquiétudes des riverains.

Vendredi 14 octobre, au terme d’une réunion publique animée de plus de deux heures, le sous-préfet de Rochefort a annoncé la mise en place d’une commission de suivi de site concernant l’usine tonnacquoise Timac Agro.

Objectif affiché selon Stéphane Donnot : Renforcer l’information et la transparence”.

Mise en place début 2023, elle sera “une instance d’échange où siégeront des riverains, des élus, les services de l’État, des représentants d’associations de protection de l’environnement, de salariés de l’établissement et de l’exploitant.

Mieux vaut tard que jamais diront certains. Car l’usine Timac Agro suscite depuis de nombreuses années inquiétudes et interrogations. Cette réunion publique était l’occasion d’en lever une partie.

“Cela implique nécessairement d’autres causes de pollution”

Pas sûr que la mission soit pleinement réussie pour les différents interlocuteurs présents ce soir-là.

Les premiers résultats des analyses des sols à proximité du site industriel, réalisées dans le cadre de la démarche d’Interprétation de l’état des milieux (IEM), ont laissé les riverains dubitatifs.

Agglo de Rochefort : difficile cohabitation entre Timac Agro et les habitants

Trois habitations ont servi de points de contrôle, toutes situées “dans une zone de retombée homogène des rejets du site”, indique l’un des responsables du bureau d’études. Certains points présentent des concentrations importantes en métaux : arsenic, cadmium, cuivre, plomb et zinc.

Pour autant, “bien qu’on soit dans une zone de retombée homogène, on a des écarts très importants, fait remarquer le spécialiste. Ce ne sont pas les rejets actuels du site qui expliquent ces écarts-là.”

Et de préciser : “Cela implique nécessairement d’autres causes de pollution.

Le passé industriel, plus que centenaire sur ce site, en serait la cause. Mais d’un point de vue sanitaire, concernant les inhalations, le risque est jugé « limité et acceptable«  […] Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre édition du jeudi 20 octobre 2022.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,039SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésPollution : Timac Agro, une commission de suivi de site lancée début...
ARTICLES LIÉES