Port-des-Barques : Rémy Paul, poète électrique

Publié le 29 septembre 2016 | Chez nous | Rochefort et alentours

Séance de dédicace sur la place Vieljeux pour Rémy Paul qui a toujours à proximité son accordéon.

Séance de dédicace sur la place Vieljeux pour Rémy Paul qui a toujours à proximité son accordéon.

Il partage son temps entre St-Jean-d’Angély la semaine et Port-des-Barques dont il est tombé amoureux le week-end.  La mer et l’île Madame l’inspirent et l’apaisent.

Des yeux bleus pétillants, un sourire de bienvenue, Rémy Paul invite les personnes à s’asseoir lorsqu’il dédicace ses livres et la conversation s’engage tout naturellement avec cet écrivain aux mille facettes.

« Je viens de la campagne en “Picarmandie“ ! », comme il aime à le dire. Et raconte : « Je suis parti très jeune en apprentissage cuisine à Paris. Quand je suis sorti du métro dans le quartier Latin, j’ai vu des librairies et des livres partout. Je ne lisais pas beaucoup à l’époque et j’ai eu l’impression de ne pas avoir de culture ». Depuis, l’homme n’a cessé de combler ce manque : « J’écris depuis l’âge de 14 ans quand j’ai commencé mon apprentissage justement. « Je suis une pensée en mouvement », c’est Abebe Bikila qui l’a dit, un grand coureur de fond éthiopien qui courait pieds nus. J’en ai fait ma devise, elle exprime une notion de dépassement dans laquelle je me retrouve ». Ecrivain, poète, romancier, biographe, Rémy Paul fourmille aujourd’hui d’idées pour de nouveaux écrits.

Ses choix ne se limitent pas à l’écriture. Ce touche à tout essaie, teste des modes de vie et les adapte ou les rejette selon ses choix. « Quand j’étais jeune, je faisais du demi-fond et j’ai intégré par le biais du sport l’école des élèves gardiens de la paix. Mais j’ai démissionné ensuite, c’était trop strict pour moi ! », confie encore celui qui a fait un retour à la terre pendant un temps.

La photo, je l’utilise pour mes écrits
Radiesthésiste, chauffeur de bus, pigiste, entraîneur sportif, chasseur photographique à bicyclette pour la défense de l’environnement, « la photo, je l’utilise pour mes écrits, ça me permet de visualiser », la liste n’est pas exhaustive et son accordéon ne le quitte jamais. Une vie construite de mille facettes mais qui tend à toujours être dans l’harmonie.

Pour l’heure, l’écrivain a des projets en cours : « L’un paraîtra au printemps 2017, juste avant les élections et j’ai déjà le titre : « Et peut-être à l’avenir une femme au pouvoir pour la 6e république », ensuite, j’écrirai un livre romancé sur Port-des-Barques et l’île Madame dont je suis littéralement tombé amoureux. Les paysages sont fabuleux, les gens sont accueillants. Quand j’arrive ici en fin de semaine, je me sens bien, en paix ».

Dédicace en carriole
Pendant les vacances, sa maison accueille ses enfants et ses petits-enfants. Dans la propriété, 2 moutons d’Ouessant, 2 chèvres et 2 brebis sauvées de l’abattoir coulent des jours paisibles. Sa prochaine envie : une carriole tirée par un baudet du Poitou dans laquelle il ferait ses dédicaces.

Un autre projet d’écriture déjà bien avancé traitera des traces architecturales laissées ou pas… par les présidents de la république française successifs.

Rémy Paul a l’art de relater l’histoire contemporaine : son dernier livre, paru aux éditions S des écrivains, en juillet 2016 a pour titre L’Olympisme un rêve en devenir. Les coulisses du défi.

Contact : Rémy Paul 06 12 98 47 60.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.