Portrait : Thomas, plus jeune président de France

Publié le 1 avril 2015 | Week-end

Thomas Roy, nouveau président de l’aéro-club de St-Jean-d’Y.

Thomas Roy, nouveau président de l’aéroclub de St-Jean-d’Angély.

Président de l’aéroclub angérien, Thomas Roy est, à 18 ans, le plus jeune de France.

Depuis quelques semaines, il est le plus jeune président d’un aéroclub en France. À à peine 19 ans (il les fêtera le 14  juin prochain), Thomas Roy veille désormais aux destinées du club angérien. Passionné d’aviation (alors qu’aucun membre de sa famille ne l’était), Thomas a pris le virus dès son baptême de l’air. « Je devais avoir 11 ou 12 ans, se souvient le jeune homme qui habite à Coivert. Un peu plus vieux, j’ai effectué un vol d’entraînement et cela m’a beaucoup plu. » Depuis qu’il a 14 ans, Thomas n’a pas tergiversé. Des études bien menées (il est actuellement en BTS comptabilité-gestion en agriculture à Venours) tout en assouvissant sa passion pour l’aviation. « Il a d’abord obtenu son BIA, brevet d’initiation à l’aviation, détaille Aude Sallic, instructrice et vice-présidente du club. Puis la licence de pilote privé le PPL (Private Pilot Licence) il y a un peu plus d’un an. »

Le jeune homme a désormais le droit de voler de ses propres ailes sans restriction de distance. Amoureux du littoral, – « Quelle chance nous avons de vivre ici » confie-t-il, Thomas vole au moins une fois par mois avec le Robin DR 400. Non content de tenir le manche de son aéroplane, il tient également celui qui sert à diriger… le club. « Cela s’est produit tout naturellement, indique le futur exploitant agricole de Coivert. J’ai intégré le conseil d’administration en 2014. Quand Yvon Souchet a annoncé qu’il ne souhaitait plus présider l’aéroclub, j’ai proposé ma candidature… et j’ai été élu. » Aude Sallic s’en réjouit : « Quand il est arrivé au club, il était introverti… Il a pris confiance en lui et s’est beaucoup investi à l’aéroclub. » Le nouveau dirigeant de cette section, qui comprend une vingtaine de membres, entend bien améliorer son image. Déjà, il a prévu de donner un coup de jeune (!) au local de l’aérodrome. Les plans sont déjà prêts. « En 2015, nous allons pouvoir disposer de notre propre réserve de carburants, c’était indispensable. Les travaux, soutenus par la mairie angérienne, vont débuter dans les prochains jours », annonce le président d’un club à la moyenne d’âge assez incroyable. « Il n’y a en effet que quatre membres de plus de 50 ans, indique Aude Sallic. Et l’autre vice-président, Gauthier Chevalier, n’a que 19 ans ! »

L’aéroclub organisera ses traditionnelles portes ouvertes en septembre prochain et accueillera un avion de voltige les 4 et 5  juillet.

Philippe Brégowy



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.