Puy du Fou : le dernier panache

Publié le 7 avril 2016 | Week-end

Quelques-uns des comédiens professionnels qui joueront “Le dernier panache “. Au centre en vert Maxime Brégowy.

Quelques-uns des comédiens professionnels qui joueront “Le dernier panache “. Au centre en vert Maxime Brégowy.

Le parc vendéen du Puy du Fou a présenté sa nouvelle attraction “Le dernier panache“, ouvert au public depuis samedi 2 avril.

Plus la peine de présenter le Puy du Fou. Créé avec la Cinéscénie (spectacle interprété par des bénévoles en 1977), il a ensuite été agrémenté par le Grand Parc (en 1989). Depuis, ce parc situé en plein bocage vendéen n’a cessé de se développer en créant de nouvelles attractions.

Jusqu’en 2015, on en recensait 21 (toutes présentées cette fois par des cascadeurs et acteurs professionnels). Ce chiffre va passer à 22 dès samedi prochain (voir plus bas). La toute nouvelle attraction du parc vendéen marque un tournant dans son histoire. “Le dernier panache“ sera en effet présenté au public dans une salle… unique au monde.

Les 2 400 personnes prendront place dans une tribune qui tournera sur elle-même au fur et à mesure des tableaux proposés. « C’est en novembre 2014 que nous avons lancé concrètement ce projet qui trottait dans nos têtes depuis dix ans », a dévoilé Nicolas de Villiers, président du Puy du fou, lors d’un point presse vendredi 24 mars.

Le spectacle contera le parcours de François Athanase Charette de La Contrie. « Un personnage bien connu des Vendéens mais encore trop méconnu des Français », estime Nicolas de Villiers qui s’est inspiré du livre de son père Philippe (“Le roman de Charette“ paru chez Albin Michel en 2012) pour écrire le scénario du spectacle. Charette s’était notamment illustré lors des guerres d’indépendance en Amérique et bien entendu pendant la guerre de Vendée.

Le spectacle associe images de synthèse et scènes avec des comédiens.

Le spectacle associe images de synthèse et scènes avec des comédiens.

Prouesses technologiques
D’une durée de 33 minutes, ce show devrait combler les plus exigeants des spectateurs et sera présenté à sept reprises tous les jours. Mêlant prouesses techniques (image haute définition, son très haute qualité) et prestations de comédiens professionnels*, “Le dernier panache“ va probablement devenir un des fleurons du parc qui attire plus de 2 millions de visiteurs par an. « Le plus délicat pour nous, a déclaré Antoine Besse, un ancien gardien d’écurie devenu en 20 ans un des principaux responsables des attractions, aura été de trouver le juste équilibre entre les contraintes de la technologie et l’humain ». Conviée à découvrir quelques extraits de cet hommage à Charette, la presse a été impressionnée par le souffle qui s’échappe de cette reconstitution historique.

« L’émotion avant la sensation »
Près de 1 000 personnes ont été mobilisées pour réaliser, en dix-sept mois, ce divertissement XXXL. Le Puy du fou a investi 19 millions d’euros pour cette fantasmagorie. « Mais, continue Nicolas de Villiers, nous avons veillé à ce que la technique provoque davantage l’émotion plutôt que la sensation ». L’histoire respectera les faits. Ainsi « les propos que Napoléon a tenus au sujet de Charette sont extraits du mémorial de Sainte-Hélène », précise le fils de Villiers. L’objectif annoncé – « laisser le spectateur sans voix » – devrait être atteint.

Philippe Brégowy

* parmi les comédiens qui redonnent vie à Charette se trouve un certain Maxime Brégowy, qui n’est autre que le fils de celui qui écrit ces lignes…

Le Puy du Fou, 85590 Les Epesses. Le parc a rouvert ses portes samedi 2 avril à 10 h. Entrée : 32 euros pour un adulte, 22 euros (enfants de 5 à 13 ans). Pour plus de renseignements : http://www.puydufou.com



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.