Rochefort : Brian Joubert inaugurera la patinoire

Publié le 2 décembre 2016 | Sorties | Week-end

Brian Joubert lors de son spectacle inaugural, en décembre 2015 (©Christel G Photographe)

Brian Joubert lors de son spectacle inaugural, en décembre 2015 (©Christel G Photographe)

Pour la 2e fois, Brian Joubert va inaugurer la patinoire de Rochefort. Rendez-vous vendredi 2 décembre à 18 h 30, place Colbert. Nous l’avons rencontré. À l’occasion de sa venue dans la cité de Pierre Loti, le patineur poitevin revient sur son parcours, son avenir et son spectacle rochefortais.

Comment en êtes-vous venu au patinage ?
J’avais deux sœurs, qui ont neuf et onze ans de plus que moi, qui faisaient déjà du patinage, et elles m’emmenaient souvent à la patinoire.

Aujourd’hui, vous êtes mondialement connu et, à 32 ans, vous avez une carrière bien remplie…
Malgré mon jeune âge, j’ai quand même fait une longue carrière. J’ai fait mes premiers championnats d’Europe à 16 ou 17 ans, j’ai participé à quatre Jeux Olympiques… C’est vrai que j’ai fait et vécu pas mal de choses, comme l’émission Danse avec les Stars, ou d’autres émissions, donc je suis assez content et fier.

Qu’est-ce qui vous passionne dans le patinage ?
C’est un sport très difficile. Il faut être athlétique, artistique, mentalement il faut vraiment être solide. C’est un sport assez complet et très dur, parce que tous les jours il y a des chutes, il faut toujours se relever et se remettre en question. C’est ce qui m’a toujours plu, mais quand j’étais tout petit, je voulais faire du hockey.

Aux Jeux de Sotchi, vous avez mis fin à votre carrière. Aujourd’hui, où en êtes-vous ?
Aujourd’hui, je passe mon diplôme de BPJEPS pour être entraîneur, car je veux former mon école de glace ou mon club. Je fais aussi beaucoup de spectacles en Europe, en Asie, en France : je vis de ça. Là, j’ai 32 ans, je pense que je vais faire des spectacles pendant encore deux ou trois ans, et après je vais me lancer à fond dans l’enseignement du patinage artistique.

Justement, c’est la deuxième année que vous inaugurerez la patinoire de Rochefort. Vous avez un lien particulier avec la ville ?
Non, l’an passé, c’était la première fois que je venais dans cette ville, et j’ai trouvé l’accueil formidable. Il y avait du monde, c’était un beau spectacle. En plus il y avait une troupe qui se produit avec moi, Patin’air, et j’avais beaucoup apprécié. Je crois que c’est l’une des plus grandes patinoires mobiles de France, et c’est toujours plaisant de patiner en centre-ville, à l’extérieur. C’est féerique, donc c’est pour ça que je reviens.

Qu’est-ce qui change entre cette patinoire et d’autres que vous avez pu connaître ?
La grandeur de la piste, parce que je me produis parfois sur des pistes vraiment minuscules, et là ça complique les choses pour faire une belle exhibition, un beau spectacle. Là on peut tout simplement se libérer, en profiter, et donner au public une bonne image du sport. J’espère que ça donne envie aux jeunes qui regardent de se mettre au patinage.

Qu’allez-vous proposer cette année ?
J’ai deux exhibitions différentes. Je ne sais pas encore celle que je vais présenter, et je pense qu’on va faire une petite surprise avec d’autres patineurs pour que je puisse m’intégrer à leur spectacle. On va improviser un petit peu et faire quelque chose de super bien, mais c’est encore une surprise pour le moment.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.