Rochefort : opération recyclage en fin de marché

Publié le 9 février 2016 | Chez nous | Rochefort et alentours

Les déchets recyclables, compostables et les fruits et légumes comestibles ont été triés pour sensibiliser le public au recyclage.

Les déchets recyclables, compostables et les fruits et légumes comestibles ont été triés pour sensibiliser le public au recyclage.

Samedi 30 janvier, une quarantaine de membres du collectif Zéro déchet a participé à une opération de glanage sur le marché de Rochefort, afin de sensibiliser au tri et au recyclage.

Malgré la pluie, ils étaient une quarantaine à s’être rassemblé devant le cinéma, poubelle jaune et poches à la main. Les membres du collectif Zéro déchet, créé par des opposants au projet d’incinérateur et militant pour l’amélioration du recyclage, ont remplacé les équipes de nettoyage de la municipalité pour traiter les déchets de la fin du marché.

Objectif affiché : récolter un maximum de fruits et légumes, comestibles ou non, ainsi que les cagettes en bois et les cartons, pour sensibiliser le public à l’importance du recyclage. « On veut essayer d’éviter que ça parte à l’incinérateur. C’est du gaspillage de mettre des choses recyclables, consommables ou compostables à l’incinérateur », pointe Aurélien Debeve, membre du collectif à l’origine de l’opération. Lui-même glaneur, il voulait montrer qu’un effort pouvait être effectué sur les fins de marché, où tous les déchets partent au tout-venant.

Ainsi, les cartons et autres cagettes en bois ont été ramassés pour être expédiées à la déchetterie, où ils partiront en filières de recyclage, tandis que les fruits et légumes non comestibles ont été répartis dans les composteurs des membres présents. Mais pour les fruits et légumes comestibles, les membres ont préféré cuisiner une soupe et des salades de fruits, qu’ils ont ensuite distribué aux passants devant la statue de Pierre Loti. Une manière aussi de sensibiliser au gaspillage alimentaire.

Du côté de la municipalité, l’initiative semble porteuse. Selon un élu présent sur place « en tant qu’observateur », précise-t-il, l’association pourrait être impliquée dans le prochain marché pour améliorer le recyclage. Reste à voir si ce partenariat sera effectivement mis en place, et selon quelles modalités.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.