Rochefort : Summer sound voit très grand

Publié le 11 mai 2015 | Chez nous | Rochefort et alentours

Joël Joanny présente son festival à la presse et aux professionnels, avec Julien Chollet.

Joël Joanny présente son festival à la presse et aux professionnels, avec Julien Chollet.

Le directeur du festival, Julien Chollet, a dévoilé les artistes programmés et a annoncé son intention de faire de Summer Sound une référence électro.

« Nous voulons que Rochefort devienne à court terme la référence du grand Sud-Ouest pour l’électro, c’est notre ambition ». Le maire Hervé Blanché voit grand, lui qui s’était battu dans l’opposition lors du dernier mandat pour implanter un nouveau festival à Rochefort. C’est désormais chose faite avec Summer Sound, dont la programmation a été dévoilée la semaine dernière. Pour cette première édition, le directeur du festival Julien Chollet, ainsi que le gérant de la société Aren Art qui le produit, Joël Joanny (ancien président du Blues Passions de Cognac), ont voulu faire venir de grands artistes afin d’installer l’événement dans la région. Au programme, on retrouvera donc Mika et Christophe Willem, déjà annoncés, mais aussi Patrick Bruel et le DJ Steve Aoki pour la soirée “électro dance music” du 8  août.

Mais si les créateurs veulent s’imposer comme la référence régionale de l’électro, ils ne veulent pas donner de thématique au festival. « On ne prend rien à personne », anticipe Joël Joanny. En effet, Summer Sound se déroulera en même temps que les concerts de Calogero et M. Pokora à Saint-Georges-de-Didonne, et à peine deux semaines après les Francofolies de La  Rochelle. Un pari risqué, mais les organisateurs sont optimistes. « Le week-end du 8  août est la date qu’on retiendra. C’est au cœur de l’été, et le 15  août signifie la fin des vacances », estime Joël Joanny, qui souhaite implanter « un événement majeur en août dans le Sud-Ouest ». Pas sûr cependant que le public ne ressorte le portefeuille pour un festival supplémentaire, d’autant que le Free Music de Montendre sera passé par là, à la mi-juin.

C’est pourquoi les organisateurs misent sur un concept très moderne : le tout-numérique. Sur place, pas d’argent : les festivaliers se verront attribuer une carte sur laquelle ils pourront créditer la somme qu’ils veulent. Tous les paiements sur place (restauration, buvette etc.) se feront à partir de cette carte, pour éviter tout flux d’argent. Même certains restaurateurs rochefortais se prêteront au jeu. Les billets aussi seront dématérialisés, et ils seront même échangeables avec d’autres personnes. « Le but, c’est que si vous prenez le pass trois jours mais qu’il y a une soirée qui ne vous intéresse pas, vous pouvez passer votre billet à quelqu’un d’autre pour qu’il en profite », explique Julien Chollet.

Au total, trois soirées sont prévues avec une capacité maximale de 10 000 personnes par soir. Les concerts commenceront à 18 h pour se terminer à 1 h du matin, sauf la soirée électro du 8  août qui s’achèvera à 3 h du matin. Reste à voir si le concept plaira au public, car malgré les efforts et les moyens mobilisés par les organisateurs (le festival ne bénéficie pas d’argent public), Summer Sound ne signera que sa première édition. Il va donc falloir faire ses preuves.

Renseignements et programme complet sur http://www.summersound.fr



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.