Rochefort : un Rochefortais pilotera en voltige modèle réduit…

Publié le 4 août 2017 | Chez nous | Rochefort et alentours

Fabien Fradet participera aux coupes de France et d’Europe de voltige sur modèle réduit.

À 25 ans, Fabien Fradet vise déjà les sommets. Au sens propre comme au sens figuré, puisque le rochefortais est un pilote aguerri d’avions en modèles réduits, et qu’il se trouve aux portes du titre de champion de France dans la plus haute catégorie.

Cette passion de l’aéromodélisme l’a saisie dès l’enfance. “Elle vient de mon père, qui pratique depuis son plus jeune âge et qui fait toujours volr ses avions. J’ai appris avec lui et je pilote depuis l’âge de six ans “, se souvient Fabien Fradet. C’est à ses côtés qu’il fabrique son premier modèle, avant de rencontrer un passionné de voltige avec de grands modèles. “Il m’a demandé si j’étais intéressé pour faire des concours et j’ai fait mon premier en 2008. J’avais fini 3e en catégorie espoirs “, raconte le pilote.

Aujourd’hui, l’aéromodéliste est un habitué des compétitions. Trois catégories existent avec un programme de plus en plus complexe : espoirs donc, puis national et international. “J’ai remporté le titre de champion de France en national en 2010. Depuis 2011 je suis en international, j’ai eu deux titres de 3e en 2013 et 2014, puis j’étais 2e en 2015 et 2016“. Alors cette année c’est décidé, ce sera la première marche du podium.

“Il n’y a pas que du par cœur”

C’est aux commandes d’un Extra 330 lx de trois mètres d’envergure, une réplique d’un avion réel, qu’il participe aux compétitions. Le modèle en lui-même a été construit par un professionnel, mais la motorisation et l’électronique ont été complètement montés par le pilote. “On a des contraintes de poids, il ne faut pas dépasser 25 kg, indique-t-il. On a un moteur de 250 cm3 pour avoir de la puissance dans les montées sans fatiguer l’avion et pour le rendre plus maniable “.

Fabien Fradet souligne l’important travail à fournir : “On a beaucoup d’entraînements mais aussi des réglages de la machine et du moteur. Mieux le modèle est réglé, plus on peut se concentrer sur les figures “.

Un luxe qui ne se refuse pas tant les compétitions sont difficiles (lire encadré). Mais pour le rochefortais, l’aéromodélisme est avant tout une affaire de technique. “Il n’y a pas que du par cœur. La différence entre quelqu’un qui connaît très bien le programme et celui qui connaît sa machine, c’est que si on change un élément du programme, le premier est perdu, mais pas l’autre “, souligne Fabien Fradet.

15 pilotes en lice

Du 4 au 6 août le rochefortais participera au championnat de France de voltige grand modèle RC à Aix-en-Provence. C’est là qu’il espère monter sur la première marche du podium dans la catégorie internationale, qui serait un couronnement. Quinze pilotes seront de la partie, toutes catégories confondues, “ce qui est peu ” souligne Fabien Fradet.

Puis le 10 août prochain, il sera en lice à la 2e manche du concours européen qui aura lieu en Espagne. Fabien Fradet est actuellement 4e du classement et il ne se fait pas d’illusions sur son résultat, même s’il espère monter sur le podium. Il fera face à six autres pilotes d’Europe.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.