Saint-Agnant : vol de guirlandes et évasion de moutons

Publié le 15 janvier 2016 | Actualité | Faits divers

La course aux moutons aura duré 4 jours.  (photo d'illustration)

La course aux moutons aura duré 4 jours. (photo d’illustration)

Les fêtes de fin d’année n’ont pas été de tout repos à Saint-Agnant, qui a connu un vol de guirlandes et dont les moutons ont été libérés dans la nature.

Parfois on passe des vacances ratées, et Saint-Agnant en a fait l’amère expérience. Pendant les fêtes de fin d’année, plusieurs événements sont venus gâcher les festivités, à commencer par le vol des guirlandes installées sur le fronton de l’église. Un fait divers ordinaire, à ceci près que les voleurs ont dû escalader la façade pour atteindre les décorations. « Le personnel a utilisé une nacelle pour les poser », précise la maire Michèle Bazin.

Mais comme un malheur ne vient jamais seul, c’est au Pas-des-Vaches, en contrebas de la place de Verdun, que le sort s’est acharné. Depuis mai dernier, la commune y accueille un petit troupeau de sept moutons dans un enclos réalisé spécialement pour eux. Mais en décembre, un chien errant a attaqué et blessé sérieusement quatre bêtes, qui ont été envoyées en soins. Actuellement en convalescence, les animaux devraient retrouver leur enclos une fois remis sur pattes.

Mais comme on dit, “jamais deux sans trois”. Le 26 décembre, soit le lendemain de Noël, le personnel et les élus ont découvert un cadeau dont ils se seraient bien passés. « On a trouvé la porte de l’enclos grande ouverte, avec des traces de vélos pour faire fuir les trois moutons restant », détaille Michèle Bazin. S’est engagée une course au mouton qui aura duré quatre jours au total. Quarante-huit heures après l’évasion, deux brebis ont été aperçues et interceptées, mais le bélier, lui, restait introuvable. « On a sillonné la commune, et Vincent Duboy (le directeur des services techniques) a fini par attraper le bélier », poursuit Michèle Bazin.

Particulièrement agacée, l’élue a annoncé le dépôt de plaintes pour ces faits. Lors de ses vœux lundi 11 janvier, elle a dénoncé « un geste imbécile », et a annoncé que la clôture des moutons serait renforcée pour éviter de nouvelles intrusions. Des vacances agitées dont se serait bien passée la municipalité, même si tout se finit relativement bien pour les moutons, au moins.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.