Saison touristique : vacances sous surveillance

Publié le 4 juillet 2016 | Actualité | La semaine

Des opérations de contrôles en mer seront de nouveaux effectuées au cours de l’été.

Des opérations de contrôles en mer seront de nouveaux effectuées au cours de l’été.

Depuis le début du mois l’opération interministérielle vacances a débuté. Elle prendra fin le 15 septembre, et visera une nouvelle fois à assurer la sécurité ainsi que la protection de tout un chacun.

Avec cette nouvelle période estivale, l’Etat ne devrait pas se soustraire à la règle qu’il a instaurée ces dernières années : mettre en place des actions de prévention mais aussi d’opérations de contrôle afin d’assurer la protection et la sécurité de tous. Qui plus est, dans un département dont le tourisme est le principal vecteur économique.

Quatre directions départementales associées
Fort des chiffres de la saison passée, 895 établissements contrôlés (campings, restaurants, hébergements, etc.), ainsi que 90 plages, 130 visites d’accueils collectifs de mineurs, et sans oublier 132 contrôles en mer d’effectués, les différentes directions départementales seront une nouvelle fois sur le pont durant deux mois et demi.

Les événements estivaux, les activités et les sports liés à la nature ainsi que l’offre touristique sur support numérique seront les os à ronger de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). Sans oublier pour cette dernière le contrôle accru de la sécurité et la loyauté des transactions sur les produits alimentaires. Nouveauté cette année pour la DDPP, la surveillance de la contrefaçon de produits liés à l’Euro de football, notamment sur les marchés. Une soixantaine d’agents sera mobilisée cet été.

La Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) veillera quant à elle, plus particulièrement et comme les années précédentes d’ailleurs, à l’accueil collectif des mineurs. Dix-huit mille jeunes sont d’ores et déjà attendus dans 450 séjours de vacances avec hébergement. quatre-vingt-dix visites d’établissements sont programmées. Le parfait accueil des personnes handicapées sera également au cœur des préoccupations de la DDCS.

Du côté de la Direction départementale des territoires et de la mer, elle croisera ses actions de surveillance des zones de baignades, de contrôle renforcé des conditions de passagers à bord des navires de plaisances avec l’unité littorale des affaires maritimes de la gendarmerie nationale, la brigade nautique de la gendarmerie nationale ainsi que les douanes. Il est bon de rappeler qu’en cas d’urgence le CROSS Etel est joignable 24 h sur 24 par le canal 16 de la VHF ou en composant le 196 à partir d’un téléphone portable.

Enfin l’Agence régionale de la santé (ARS), effectuera le contrôle sanitaire de la qualité de l’eau de mer sur 90 sites charentais-maritimes, à raison de 6 à 20 prélèvements sur la saison. Huit sites de baignade en eau douce le seront également.

À noter qu’une soixantaine de terrains de camping sur les 350 que compte le département seront visités d’ici la fin de l’année dans le cadre de la cohérence des moyens et procédures liés à l’alerte, l’information et l’évacuation éventuelle de leurs occupants en cas de submersion.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.