Santé : malades cherchent donneurs

Publié le 19 mars 2016 | Actualité | La semaine

Anna Gonzalez Roy, présidente de France Adot 17, se mobilise pour l’inscription sur les registres de nouveaux donneurs de moelle osseuse.

Anna Gonzalez Roy, présidente de France Adot 17, se mobilise pour l’inscription sur les registres de nouveaux donneurs de moelle osseuse.

À l’occasion de la 11e semaine nationale du don de moelle osseuse, un appel est plus particulièrement fait sur le manque de jeunes donneurs masculins.

Depuis le 14 et jusqu’au 20 mars se déroule la semaine du don de moelle osseuse. Une 11e édition qui pointe du doigt pour la première fois le manque de jeunes donneurs masculins. Actuellement ils ne représentent en effet que 35 % des inscrits.

Dossiers en ligne
Encore trop mal connu en France et dans le monde, le don de moelle osseuse est parfois le seul moyen de pouvoir soigner des malades atteints de graves affections sanguines. La plus connue parmi celle-ci reste à ce jour la leucémie. Si un besoin de greffe de moelle osseuse vient à se faire sentir pour un patient, l’équipe médicale alors à son chevet doit rapidement se mettre en quête d’un donneur potentiel. Priorité est alors donnée à l’entourage proche du malade : frères et sœurs. Puis d’élargir le cercle des recherches, le cas échéant, sur le registre national voire international des donneurs inscrits.

En théorie, un malade a une chance sur quatre d’être compatible avec un parent proche. Cette proportion chute à un sur un million, lorsqu’elle est recherchée entre deux individus au hasard. Ce qui incite la Fourasine et présidente pour la Charente-Maritime de la fédération des associations pour le don d’organes et de tissus humains (France Adot), Anna Gonzalez Roy à monter au créneau. « Toute nouvelle inscription augmente pour chaque malade les chances de trouver un donneur compatible et donc l’espoir d’être greffé un jour. Il est donc indispensable de rejoindre la communauté des “Veilleurs de vie“ », explique cette dernière.

Trois conditions sont actuellement à remplir pour devenir donneur de moelle osseuse : avoir entre 18 et 51 ans lors de son inscription, être en bonne santé, enfin accepter de répondre à un questionnaire de santé auprès d’un médecin membre de l’établissement français du sang (EFS) et faire une prise de sang.

Les dossiers d’inscription au registre de donneur volontaire de moelle osseuse (RDVMO) peuvent être demandés sur le site http:///france-adot.org



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.