Solidarité : connectez-vous pour sauver une maternité

Publié le 28 mai 2015 | Actualité | La semaine

“Bien naître à Tengrela“ est le nom de l’opération menée  par l’association ASB pour sauver la maternité du village.

“Bien naître à Tengrela“ est le nom de l’opération menée
par l’association ASB pour sauver la maternité du village.

L’association Amitiés Saintonge Banfora (ASB), dont le siège est situé à Saint-Porchaire, appelle aux dons sur une plateforme de financements participatifs pour sauver une maternité du Burkina Fasso.

Créée en 2008 et aujourd’hui présidée par André Pradet, l’association saint-porcheroise a pour objectif d’accompagner les habitants de Banfora Ouest, au Burkina-Faso, en apportant une aide aux financements de projets sur deux axes précis : la solarisation et la santé. « La commune de Banfora est située à l’extrême sud-ouest du Burkina-Faso. La ville qui compte environ 80 000 habitants est chef-lieu de département de la province de Comoé et de la région des Cascades. ASB limite ses actions sur neuf villages historiquement liés situés à l’ouest de la ville qui sont Bodadiogou, Diongolo, Karfiguela, Lemouroudougou, Nekanklou, Sitiena, Tengréla, Tiekouna et Toumousseni », explique Jacky Loussouarn, chargé de la communication de l’association.

ASB parraine 23 enfants, collégiens et écoliers en classes élémentaires. Côté santé, ASB a mis en place le projet de réhabilitation de la maternité du village de Tengréla, intitulé “Bien naître à Tengrela“.
Lors d’une des missions effectuées sur place en 2011 par un groupe d’étudiantes de l’Ifsi de Saintes (Ecole d’infirmières) – encadrée par le Docteur François Larregain, médecin de la santé publique et vice-président de ASB -, il en est ressorti un constat alarmant sur la grande vétusté de la maternité à Tengréla. « Dans des locaux mal adaptés, une seule sage-femme aidée par une matrone met au monde trois à quatre enfants par jour », indique François Larregain. Ainsi, en partenariat avec la mairie de Banfora, l’association ASB a décidé de s’investir sur la réhabilitation des infractures de la maternité. « Des devis ont été établis et après le recueil de dons il reste 4 000 euros à trouver pour financer le projet », ajoute Jacky Loussouarn. L’association s’ouvre sur une sollicitation de dons avec le site de financements participatifs Kisskissbankbank.com (voir lien ci-dessous) où chacun peut verser de cinq à vingt euros ou plus, évidemment. Cet appel aux dons aura pour date de clôture le 27 juin prochain. Un cadeau-souvenir du Burkina Fasso sera en plus offert aux généreux donateurs. Le président de l’association, André Pradet, tient expressément à souligner : « Les personnes qui n’utilisent pas internet peuvent envoyer des dons par chèque établi à l’ordre de ASB à mon adresse * ». Jacky Loussouarn confie pour finir : « Nous faisons ça pour les mamans et pour les enfants car le taux de mortalité est très élevé ».

*6 rue du Midi 17 250 Saint-Porchaire. Les dons sont déductibles des impôts.

http://www.kisskissbankbank.com/bien-naître-a-tengrela



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.