Associations

SOS Amitié : “Les jeunes nous parlent quasiment tous de suicide, c’est catastrophique”

Publié le 12 décembre 2020 | Actualité | Associations | La semaine

Entre juillet et novembre 2020, la plateforme SOS Amitié La Rochelle a reçu 85 % d’appels supplémentaires (© Photo d’illustration – A.L.)

Au mois de novembre, l’antenne charentaise-maritime de SOS Amitié a reçu plus de 2 000 appels. Chez les appelants, les jeunes notamment, l’impact de la crise sanitaire se fait clairement ressentir.

L’impact du premier confinement a été significatif sur le nombre d’appels à l’antenne rochelaise de SOS Amitié. Le mois d’avril a été particulièrement actif avec pas moins de 2 727 appels contre environ un millier par mois en temps normal. Une augmentation “de l’ordre de 30 %”, constate Patrick Petit-Dubousquet, le président de SOS Amitié La Rochelle.

Un constat qui se fait en local mais aussi au niveau national. Au temps fort du premier confinement, les quelque 50 plateformes d’écoute de l’association recevaient plus de 8 000 appels par jour dans l’ensemble de l’Hexagone, contre 6 000 appels en moyenne sur une année “classique”. Le nouveau confinement confirme cette tendance : “On est à peu près à 7 800 appels par jour au niveau national”.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 10 décembre disponible en version numérique sur :

Édition du 10/12/2020



Les commentaires sont fermŽs !