Sport adapté : un Angérien à Los Angeles

Publié le 7 mai 2015 | Week-end

L’été dernier, Aurélien sur la première place du podium au championnat de France. Cet été, il participera aux jeux mondiaux à Los Angeles.

L’été dernier, Aurélien sur la première place du podium au championnat de France. Cet été, il participera aux jeux mondiaux à Los Angeles.

Aurélien Gardette, un Angérien de 29 ans, participera cet été à une compétition mondiale de judo (sport adapté) à Los Angeles.

Sacré champion de France de judo de sport adapté lors de l’été 2014, Aurélien Gardette, un Angérien de 29 ans, vient d’être retenu pour participer aux jeux mondiaux de Los Angeles qui auront lieu du 25 juillet au 2 août. « C’est extrêmement valorisant pour lui et pour nous », reconnaissent Pascale et Jean-Marc Gardette, les parents de ce champion atteint de trisomie 21. Vivant en foyer occupationnel à Bouhet, le jeune homme revient régulièrement chez ses parents à Saint-Jean-d’Angély. Passionné par le sport – il a pratiqué le ski ou encore la natation – Aurélien a découvert le judo il y a peu de temps. C’est l’éducateur sportif, Thomas Rochard, qui a repéré le potentiel de l’Angérien.

Redoutable au sol
« Il est puissant et redoutable en particulier lors des combats au sol. » Lors de son sacre parisien de l’été dernier, le champion a enchaîné sept combats pour obtenir la médaille d’or de troisième division (catégorie moins de 73 kg). Le jeune homme doit cependant s’améliorer. « Son point faible, c’est le dosage de l’effort », indique l’éducateur sportif. Qualifié pour représenter son pays lors des jeux mondiaux de sport adapté dans la cité des Anges, Aurélien va prendre l’avion pour la première fois avec la délégation française. Ils partiront quelques jours avant le début des épreuves, pour évacuer les gênes occasionnées par le décalage horaire. Ses parents seront aussi du voyage. « Nous ne voulons pas rater cette occasion, nos billets sont déjà réservés », confient-ils, fiers de leur fiston.

« Il déteste perdre »
Amoureux de foot et supporter de l’Olympique de Marseille (il porte d’ailleurs souvent le maillot de l’OM offert par un ami), Aurélien ne fréquente les tatamis qu’une fois dans la semaine. Compétiteur, « il déteste perdre, quand il part pour un combat, c’est pour le gagner », l’Angérien sait aussi lors des entraînements « s’adapter au niveau des copains ». Aurélien parviendra-t-il à ramener une médaille de son séjour à Los Angeles ? Pas sûr. Mais avec sa motivation et son amour du dépassement de soi, Aurélien peut renverser des montagnes et créer une belle surprise…

Philippe Brégowy



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.