St-Agnant : le département veut-il évacuer l’aéroclub ?

Publié le 3 novembre 2015 | Chez nous | Rochefort et alentours

Début octobre, le club a dû louer une machine pour compacter lui-même la piste en herbe.

Début octobre, le club a dû louer une machine pour compacter lui-même la piste en herbe.

C’est en tout cas ce que pense le responsable technique de l’aéroclub charentais, Olivier Bossard, qui évoque une volonté de supprimer le club pour développer l’activité commerciale.

Le transfert de l’aéroport de La Rochelle à Rochefort ne fait pas que des heureux, on le savait déjà. Mais il semblerait que l’aéroclub charentais en soit aussi victime. C’est du moins le sentiment d’Olivier Bossard, responsable technique du club de vol à voile et d’avion, installé sur l’aérodrome de Saint-Agnant. À l’origine du problème : la piste en herbe utilisée pour les planeurs.

Après un premier rétrécissement de la piste il y a 10 ans, à l’époque où le Département souhaitait développer l’activité commerciale, le club a dû cesser ses activités en 2013, la même piste en herbe étant rendue inutilisable. « La piste n’est pas entretenue par le gestionnaire, le Conseil départemental, il y a des trous faits par les sangliers, on a des problèmes de piste humide, puis les travaux de raccordement à la station d’épuration où ils ont fait passer les tuyaux sous la piste, qui n’a jamais été remise en état », énumère Olivier Bossard. Impossible donc d’y faire rouler les planeurs, et lorsque le responsable technique a écrit au Département pour lui signaler les problèmes d’herbe trop haute, un tracteur est venu labourer la piste sans la compacter par la suite. « Depuis trois ans, le président de l’association fait tout ce qu’il peut auprès des élus pour ne plus payer cette location (ndlr, 2 400 € par an) et remettre la piste en état, mais rien n’a été fait », lâche Olivier Bossard.

C’est pourquoi le club a décidé d’entretenir lui-même la piste. Une demande d’autorisation a été faite au Département, et les membres du club ont pu compacter le terrain début octobre. « Le 10 octobre, pour la première fois, on a pu utiliser la piste », déclare Olivier Bossard. Néanmoins, seules les bandes latérales du terrain sont utilisables, un nouveau compactage étant nécessaire pour le milieu de la piste.

Cette situation est d’autant plus dommageable que le club permet aux élèves du lycée Dassault, à Rochefort, de passer leur Brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA), un diplôme important pour leur avenir. « Il y a eu 40 reçus en 4 ans qui n’ont pas pu voler à Rochefort à cause de ça, souligne Olivier Bossard. C’est pourtant une pépinière importante pour l’emploi, ils vont travailler à Stélia, à Poitiers ou à Bordeaux ».

Aujourd’hui, le club réclame que le Département prenne ses responsabilités et entretienne la piste, conformément à son rôle de gestionnaire. « À cause de l’activité commerciale, le Département veut enlever les planeurs. Mais il n’y aura jamais de commercial à Saint-Agnant », affirme le responsable technique. Si le club assure vouloir rester, l’état de la piste pendant trois ans a pourtant fait partir certains licenciés. « Et si rien n’est fait, on sera obligé de s’exiler », regrette Olivier Bossard.

À l’heure où nous bouclons, nous n’avons pas pu contacter de responsable au Département pour répondre à nos questions.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.