St-Jean-d’Angély : le nouveau défi de Pascal Blin

Publié le 24 juin 2015 | Week-end

Pascal Blin est impatient de vivre cette nouvelle expérience.

Pascal Blin est impatient de vivre cette nouvelle expérience.

Pascal Blin, un Angérien de 51 ans, est fin prêt pour le grand départ. Ce dernier va entraîner un club de football pendant trois mois à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Après sept années passées à la Ligue du Centre-Ouest, cet arbitre et ancien footballeur angérien s’apprête à vivre une aventure pour le moins insolite et originale. « L’année dernière, je sentais que j’avais fait le tour. Je voulais souffler et vivre une nouvelle expérience, explique-t-il. Je cherchais une nouvelle opportunité à saisir et je suis tombé sur une annonce sur Internet. Un club de football de Saint-Pierre-et-Miquelon recherchait un éducateur. Il s’avère que mon profil correspondait au poste, j’ai ainsi décidé de postuler ». Le club en question, il s’agit de l’Asia (Association sportive ilienne amateurs), une fusion entre Saint-Pierre-et-Miquelon et l’Île-aux-Marins composée de 300 licenciés (autant de garçons que de filles) divisés en huit catégories. « J’ai vu la finale de la Coupe de l’Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon. Le niveau est tout à fait correct, je dirais que ça correspond à la PL (Promotion de Ligue). Ils aiment le foot, ça se voit ». Et parmi une vingtaine de candidatures sur toute la France, son profil a été sélectionné. Pascal Blin, titulaire du BE2 (Brevet d’État 2e degré), va entraîner pendant trois mois l’équipe seniors femmes, les U16 filles ainsi que les U13 garçons. « L’objectif est de les faire progresser et d’inculquer les notions de fair-play », précise-t-il. Alors pourquoi trois mois ? Parce que le championnat de Saint-Pierre-et-Miquelon, qui regroupe seulement trois équipes, ne dure que sur cette période (juin, juillet, août et septembre)… la météo ne permettant pas de jouer au football le reste de l’année à cause de la neige.

« Impatient et excité »
Pascal Blin s’envolera le 21 juin prochain vers cette destination exotique, une île de 6 000 habitants environ. À première vue, tout s’apparente à Saint-Jean-d’Angély en termes de superficie… avec l’eau, le froid et la neige en plus ! Une aventure unique qui a tout du grand saut vers l’inconnu… Pourtant, Pascal Blin n’est pas inquiet et se dit « impatient et excité ». « J’ai entendu beaucoup de retours positifs sur cet archipel. Les personnes qui y sont allées gardent toutes un bon souvenir. On m’a dit que les habitants étaient très accueillants comme dans le Nord (de la France). Malgré le climat difficile, le départ est toujours déchirant », lance-t-il avec le sourire. Mais Pascal Blin ne sera pas totalement dépaysé. « Les habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon sont des gens curieux et très fervents des personnes venant de métropole. À ce que j’ai entendu dire, il y a beaucoup de Basques et de Charentais, notamment des Saintongeais ». Pascal Blin s’est déjà familiarisé avec son futur environnement et a d’ores et déjà un pied sur cette île qui va l’accueillir pendant trois mois. « Depuis que j’ai eu la réponse, je regarde tous les jours le journal télévisé de Saint-Pierre-et-Miquelon », rajoute-t-il. Cependant, pour vivre une telle aventure, il ne faut pas avoir de point d’attache. « Il s’avère que tous les critères étaient réunis, que ce soit professionnellement ou personnellement, et mon profil correspondait au poste. Je me suis mis en disponibilité pour convenances personnelles », conclut-il.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.