St-Jean-d’Angély : les thermes d’une villa gallo-romaine refont surface

Publié le 29 août 2020 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Les recherches ont permis de révéler la présence d’une abside de 20 m2, correspondant à une piscine à eau froide de 50 cm de profondeur (© S.M.)

Une équipe d’archéologues a mis à jour les vestiges d’une splendide demeure du IIe siècle oubliée de tous.

Certains n’ont pas attendu les années 2020 pour construire des thermes à Saint-Jean-d’Angély. Depuis le 8 juillet, une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques (Inrap) est en train de révéler les vestiges antiques d’un ensemble thermal de l’époque gallo-romaine, dont la construction pourrait remonter au IIe siècle, dans un terrain vague de la rue Lacoue.

Une découverte majeure réalisée presque par hasard, lorsque des acquéreurs ont souhaité acheter la parcelle pour y faire construire leur logement. « En août 2019, l’État nous a demandé de faire un diagnostic car nous sommes sur une zone où il n’est pas rare de faire des trouvailles », explique Didier Rigal, le responsable des opérations de fouilles. « Dans la région, Saintes a un peu la part belle mais Saint-Jean-d’Angély n’est pas en reste. Pour preuve, des vestiges avaient été retrouvés non loin de là, dans la rue Pépin-d’Aquitaine, ce qui a entraîné la suspicion », ajoute l’archéologue.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 27 août disponible en version numérique sur :

Édition du 27/08/2020



Les commentaires sont fermŽs !