St-Jean-de-Liversay : une seconde vie pour les vêtements

Publié le 29 février 2016 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours

De gauche à droite : Magalie Poulteau, Madelaine Delsuc, Christian Couillaud et Catherine Decœur, vous attendent à la boutique OK Frip.

De gauche à droite : Magalie Poulteau, Madelaine Delsuc, Christian Couillaud et Catherine Decœur, vous attendent à la boutique OK Frip.

Installée à Luché, dans les locaux de l’ancienne école, la boutique OK Frip propose des vêtements d’occasion pour tous, des vêtements triés et en parfait état pour une seconde vie.

Le succès de la boutique ne se dément pas et sa fréquentation va grandissante au fil des ans. Depuis bientôt une dizaine d’années, en ces temps difficile, comme son homologue la Chinetterie, à Beaux-Vallons, la structure semble de plus en plus répondre à des besoins familiaux. Initiée par le centre social Espace Mozaique de Courçon, elle repose sur une équipe de bénévoles dont fait partie Catherine Decœur : « Voilà huit ans que je participe à la collecte et au tri pour la boutique ; la fréquentation est en augmentation car il y a sans doute plus de besoins et nous devenons aussi de plus en plus connus. La proximité des Restos du Cœur constitue un plus pour nos deux boutiques ».

OK Frip est ouverte à tout le monde et l’on peut désormais s’y rendre le mercredi après-midi. Les bénévoles et Magalie Poulteau sont présentes pour apporter toute information.

Magalie Poulteau est salariée de la boutique depuis la mi-janvier 2016, preuve s’il en est de la bonne fréquentation du lieu : ce sont les ventes qui ont permis de rémunérer cette salariée sur la base de 22 heures par semaine. C’est avec son équipe de bénévoles, soit une dizaine de personnes, que Magalie prodigue conseil, écoute et renseigne.

La boutique est ouverte du mardi au vendredi de 14 h à 17 h et le samedi matin de 10 h à 12 h. Le don de vêtements et de chaussures peut se faire pendant l’ouverture de la boutique ou dans la borne placée à cet effet à l’entrée. Avec la Chinetterie de Beaux Vallons, à St-Sauveur-d’Aunis, la boutique répond aux besoins du territoire en matière d’actions solidaires, environnementales et d’emplois. Acteur de l’économie sociale et du développement local, les deux entités espèrent bien œuvrer au sein d’un même bâtiment dans un proche avenir, une faisabilité qui entre dans le projet de territoire de la communauté de communes Aunis Atlantique.

Il est possible d’obtenir plus de renseignements auprès des deux boutiques ou sur “lachinetterie.com” ; cette dernière organise par ailleurs une grande braderie de vêtements du 8 au 12 mars.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.