St-Jean-d’Y : le stationnement dans le centre-ville à la loupe

Publié le 8 octobre 2020 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Les agents de la police municipale doivent veiller à ce que les usagers apposent un disque de stationnement (©S.M.)

Les emplacements en zone bleue doivent être surveillés pour que les véhicules ne s’attardent pas.

Depuis le 9 septembre, les personnes qui souhaitent contester une amende pour un stationnement non réglementaire ne seront plus obligées de la payer à l’avance. Une décision du Conseil constitutionnel qui met fin à un système contesté depuis l’entrée en vigueur de la réforme du stationnement payant en 2018.

Cette nouvelle mesure, qui entre dans le cadre de la loi MAPTAM, permet à l’État de se décharger de la gestion du stationnement payant aux profits des collectivités locales. Une nouvelle organisation qui a abouti à la création du forfait post-stationnement (FPS), qui remplace l’amende de 17 € en cas de stationnement non payé et dont le montant varie d’une commune à l’autre.

Contrairement à d’autres localités, Saint-Jean-d’Angély a choisi de ne pas mettre en place le FPS, la municipalité ayant décidé de rendre l’ensemble du stationnement gratuit et d’instaurer des zones bleues sur les petites places.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 8 octobre, disponible en version numérique sur :

Édition du 08/10/2020



Les commentaires sont fermŽs !