St-Jean-d’Y : un cimetière dont on avait perdu la trace ressort de terre

Publié le 27 février 2021 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

L’archéologue Emmanuel Barbier, le responsable des opérations (© SM)

Une trentaine de sépultures vieilles de plusieurs siècles ont été découvertes dans la rue du Palais.

Saint-Jean-d’Angély n’a pas fini de livrer ses secrets. Six mois après la découverte d’un édifice gallo-romain dans un terrain privé de la rue Lacoue, un nouveau pan de l’histoire de la cité vient d’être révélé. Mobilisée depuis le 28 janvier pour effectuer un diagnostic dans la rue du Palais, qui doit faire l’objet d’aménagements pour relier le futur espace thermal au centre-ville, une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques (Inrap) a mis au jour une trentaine de sépultures vieilles de plusieurs siècles.

Une trouvaille qui ne constitue pas une grande surprise pour Emmanuel Barbier, le responsable des opérations. “L’emplacement se trouve à proximité de l’ancienne église Notre-Dame de la Halle, qui se trouvait à l’emplacement de l’actuel palais de justice et qui a été incendiée durant les guerres de religion, par les protestants, en 1568. On envisageait l’existence d’un cimetière à proximité mais nous ne savions pas où il se trouvait exactement. Désormais, c’est chose faite”, se réjouit l’archéologue.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 25 février, disponible en version numérique sur :

https://aaktfwp.cluster031.hosting.ovh.net/product/edition-du-25-02-2021/