St-Savinien : quel urbanisme pour un village de pierres et d’eau ?

Publié le 19 octobre 2016 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Le Plan Local d’Urbanisme prépare l’avenir…

Le Plan Local d’Urbanisme prépare l’avenir…

Le conseil municipal a adopté le projet de révision du Plan Local d’Urbanisme pour la prochaine décennie, qui sera soumis à enquête publique en 2017, pour approbation au printemps prochain.

Le Plan Local d’Urbanisme engage les élus et la population sur ce que seront les règles précises pour la construction de bâtiments et l’utilisation des sols dans les 10 ans à venir. Quel visage de la commune et quelle organisation de l’habitat souhaitons-nous léguer aux générations futures ? Avec l’aide des services de l’urbanisme de la CDC, l’équipe municipale a élaboré un plan des zones de construction et leurs attributions, en fonction d’une législation nationale assez stricte.

250 nouveaux habitants
Le projet s’articule autour de trois axes : pouvoir accueillir une nouvelle population ; favoriser le dynamisme économique ; préserver le cadre de vie.

En fonction des dynamiques locales révélées par le diagnostic, le projet prévoit l’accueil possible de 250 nouveaux habitants à l’horizon 2025. Un besoin de 115 logements serait nécessaire pour satisfaire la demande. Actuellement, une centaine de logements sont vacants sur la commune dont au moins 30 pourraient être retenus. Dans les zones déjà construites, il existe des terrains encore disponibles qui pourraient représenter 45 possibilités de constructions, soit au total 75 logements, sans consommer de terres naturelles ou agricoles. Pour les 45 logements restant à prévoir, là, il sera nécessaire d’augmenter les surfaces constructibles en utilisant par exemple le foncier communal situé au Puy Vineux derrière le château d’eau. Deux autres ouvertures de terrains à l’urbanisation seront réservées, mais au-delà de 2025/2030.

Préserver l’agriculture
Suite au recensement réalisé par la chambre d’agriculture, il est décidé de maintenir les bâtiments agricoles en zone agricole. Afin de préserver cette activité économique, les constructions d’habitations ne seront pas permises à proximité de ces terres. Par contre, pour les exploitants, la construction de maisons individuelles sur site sera étudiée au cas par cas, en fonction du bien-fondé des demandes. D’autre part, des périmètres de revitalisation du commerce de bourg et du tourisme seront  réservés pour de nouvelles demandes. Les installations ne seront pas possibles en dehors de ces zones.

Les données pour sauvegarder l’environnement seront largement prises en compte. Les bois et les haies seront préservés et les défrichements seront interdits. Seules quelques coupes seront autorisées après examen des demandes déposées en mairie. Les espaces naturels seront protégés et participeront au caractère attractif de la commune. Par exemple, pas de construction qui pourrait obstruer les points de vue remarquables du paysage. Début 2017, les habitants pourront exposer leurs observations et demandes lors de l’enquête publique. Possibilité d’examiner le PLU sur : http://www.valsdesaintonge.fr/amenagement-environnement/urbanisme/plans-locaux-d-urbanisme



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.