Surgères : départ du lieutenant Serin

Publié le 9 juillet 2016 | Chez nous | Surgères et alentours

Après 4 années passées à Surgères, le lieutenant Serin change d’affectation. Il sera remplacé le 1er août.

Après 4 années passées à Surgères, le lieutenant Serin change d’affectation. Il sera remplacé le 1er août.

Le lieutenant Serin, commandant de la communauté de brigade Surgères-Aigrefeuille, quitte le territoire.

« Je vous tire mon képi et vous salue bien bas », c’est ainsi que le lieutenant Mickaël Serin a conclu son allocution lors de la cérémonie de départ qui a été organisée en toute simplicité jeudi 30 juin. Cette phrase s’adressait à ses troupes, composées d’hommes et de femmes. Il a ajouté à leur intention : « Soyez fiers de ce que vous êtes. La gendarmerie est la digne héritière de la Maréchaussée. Je me sens déjà orphelin de tous ». Elus et partenaires ont aussi fait partie des remerciements que le lieutenant a émis : « Nous avons pu échanger, partager en toute confiance. »

Arrivé à la COB Surgères-Aigrefeuille en 2012, le lieutenant Serin s’est alors frotté à son premier commandement, dont il s’est sorti de main de maître selon son supérieur commandant la compagnie de Rochefort, Renaud de Martin de Viviès : « Il s’est investi totalement, son arrivée a été le point de départ d’un travail incroyable », a-t-il commenté en soulignant « son exigence qu’il s’applique à lui-même et à ses personnels, son sens de l’humain et sa décontraction qui pique un peu, mais qui lui permet de faire face avec le recul qui va bien. »

Le lieutenant Serin est revenu sur son expérience dans la COB, « un moment fort dans la vie d’un homme et d’un militaire qui a servi sur un territoire complexe. » Vol à main armée, accidents multiples de la route à Ciré d’Aunis ainsi que celui du bus de Rochefort, trafics de stupéfiants « qui polluent Surgères », « délinquance polymorphe »… L’action de la COB a notamment été axée sur la prévention, notamment avec l’établissement du protocole “participation citoyenne“ à Aigrefeuille, et un vaste plan érigé auprès des entreprises… Sans oublier la répression : « Surgères est l’unité la plus impactée de la Région Poitou-Charentes avec un taux d’activité exceptionnel », a précisé Renaud Martin de Viviès.

C’est avec une promotion que le lieutenant Serin quitte la COB pour devenir adjoint au commandement de la compagnie de Lesparre-Médoc en Gironde. Ses hommes et ses invités lui ont souhaité le meilleur.

Carine Fernandez



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.