Surgères : des élèves de l’Enilia apprenties chez Ernest

Publié le 8 mars 2016 | Week-end

Julie et Ella, à L’Enilia-Ensmic, en train de préparer une nougatine.

Julie et Ella, à L’Enilia-Ensmic, en train de préparer une nougatine.

Elles s’appellent Ella et Julie, ont respectivement 19 et 18 ans. Élèves en CAP glacier à l’Enilia-Ensmic à Surgères, elles sont apprenties chez le célèbre glacier rochelais Ernest.

Depuis juillet dernier, Ella et Julie sont apprenties chez le glacier rochelais Ernest. C’est la deuxième année que l’entreprise s’est lancée dans l’accueil d’apprentis. Elles ont chacune leur maître d’apprentissage qui permet à la première de se spécialiser dans les sorbets et à la seconde dans les crèmes glacées.

Deux jeunes filles qui se retrouvent à L’Enilia-Ensmic à Surgères avec des parcours bien différents, mais avec la même volonté d’apprendre leur métier en entreprise. Pour Ella, la Bordelaise qui ne trouvait pas sa voie dans les études générales au lycée, c’est un apprentissage en pâtisserie qui l’a révélée : « Un de mes oncles est pâtissier, c’est peut-être pour ça », confie-t-elle. Mais la jeune femme a déclenché une allergie à la farine qui a anéanti tous ses espoirs. C’est son chef d’apprentissage qui a aiguillé Ella vers le CAP glacier de l’Enilia : « J’ai eu de la chance de tomber sur un patron qui m’a épaulée du début à la fin », raconte-t-elle. Une reconversion qui lui plaît énormément et la pousse à vouloir poursuivre encore plus loin les études.

Originaire de Vendée, Julie possède un CAP pâtissier et un bac pro boulangerie-pâtisserie passé à la Roche/Yon. « J’ai voulu compléter ma formation en m’inscrivant au CAP glacier à Surgères », explique-t-elle. À terme, Julie aimerait travailler en restauration à l’étranger « pour faire des desserts à l’assiette ».

Ces deux jeunes femmes ont à cœur d’être sur le terrain et de pratiquer leur futur métier : « On apprend l’hygiène et à turbiner la glace. Ca nous permet de voir beaucoup de choses comme la glace en bac, la glace en bâtonnet, les verrines, les entremets et les tartes glacés ou encore les bûches de Noël ». Avec une profession qui reste artisanale : « C’est ce qui nous plaît, on sait ce que c’est la vraie glace faite avec de bons produits ! ». Et qui leur permet aussi d’exercer leurs palais : « Maintenant quand on goûte la glace on sait si elle est conforme ».

Ella et Julie poursuivent ainsi leur apprentissage qui les mènera vers une vie professionnelle qui ne leur sera pas inconnue.

Découvrez la suite de notre dossier spécial “Formation – Emploi – Enseignement” dans notre édition du jeudi 3 mars en vente chez votre marchand de journaux jusqu’au 9 mars, où à l’agence (7, rue Paul-Bert à Surgères – Rens. 05 16 19 43 05) ou encore en version numérique (PDF) sur http://www.epresse.fr/magazine/l-hebdo-de-charente-maritime



Un commentaire pour “Surgères : des élèves de l’Enilia apprenties chez Ernest”

  1. […] Elles s’appellent Ella et Julie, ont respectivement 19 et 18 ans. Élèves en CAP glacier à l’Enilia-Ensmic à Surgères, elles sont apprenties chez le célèbre glacier rochelais Ernest.  […]

Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.