Surgères : du site industriel Poyaud au lotissement vert

Publié le 14 septembre 2021 | Chez nous | Surgères et alentours

Vingt-huit parcelles et deux bâtiments collectifs ( en bleu) sont prévus dans l’avant-projet (© C.F.)

C’est une nouvelle destinée qui se dessine pour cette friche encore à dépolluer. Découvrez l’avant-projet.

L’usine Poyaud, située près de la gare, a représenté l’ère industrielle florissante de la cité d’Hélène. Resté une friche durant des décennies, ce site qui était qualifié de “verrue” par les habitants mais aussi les élus, a été démoli à l’automne 2017 avec toutes les précautions nécessaires en raison de l’amiante qu’il recelait. Il reste aujourd’hui à dépolluer les lieux, les 619 000 euros accordés à la ville par L’État dans le cadre du plan de relance y contribueront.

Mais depuis la démolition de l’usine, une grande réflexion a été menée. Si Catherine Desprez, maire de Surgères, a un moment espéré que la salle culturelle tant attendue pourrait y être implantée, le recul de la communauté de communes pour ce projet a changé la destination du site. Les élus de la ville ont opté pour y établir un lotissement vert sur ce haut lieu de l’industrie passée. Un projet qui s’inscrit dans le Plui-H d’Aunis sud qui vise à densifier la population dans les centres-villes en aménageant les dents creuses.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 9 septembre, disponible en version numérique sur :

Édition du 02/09/2021