Surgères : l’auguste Pépère de la rue Paul-Bert

Publié le 20 août 2019 | Chez nous | Surgères et alentours

Pépère assure sa surveillance avec professionnalisme et décontraction

En exclusivité : l’histoire enfin révélée d’un libre mangeur, dont la renommée dépasse le quartier.

– « Oh, Regarde le minou ! Il est beau, hein ?

– Mais c’est Patapon, le copain de Boulichon !

– Tiens ! Garfield ! Comment tu vas ? »

Et voilà, plusieurs mois, années qu’elle dure, cette ritournelle cajoleuse dont ne se lasse pas notre prélat, indolemment assoupi sous son laurier-rose. C’est le mirador adéquat pour surveiller SA rue. Oui, la rue Paul-Bert, où se trouve notre rédaction et là où, incidemment, le potentat vient réclamer sa prébende pour son troisième petit-déjeuner.

Face à ce mystère, nous avons décidé d’enquêter sur les antécédents de celui que nous nommons amicalement Pépère afin de vous dévoiler l’histoire de cet aventurier tout feu tout poil.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO n°1135 du jeudi 1er août, toujours en vente sur https://www.epresse.fr/magazine/l-hebdo-de-charente-maritime/2019-08-01 ou à l’agence au 7, rue Paul-Bert à Surgères.



Les commentaires sont fermŽs !