Surgères : les collégiens sensibilisés au handisport

Publié le 8 avril 2016 | Chez nous | Surgères et alentours

La course en fauteuil roulant a séduit bon nombre de collégiens.

La course en fauteuil roulant a séduit bon nombre de collégiens.

Vendredi 1er avril, le comité départemental de Charente-Maritime de handisport est intervenu auprès des collégiens de Jeanne-d’Arc, une manière ludique de les sensibiliser au handicap.

La matinée a démarré fort puisque plusieurs élèves se sont rendus au stade municipal depuis le collège Jeanne-d’Arc en fauteuil roulant. Ainsi, ils ont pu se rendre compte des difficultés que peuvent rencontrer les handicapés à circuler dans une ville ainsi que la nécessité à adapter les lieux publics. Pourtant, une remarque d’un collégien a interpellé le président du comité départemental de handisport Wilfried Ossah : « On ne dirait pas que vous êtes handicapés, vous paraissez comme tout le monde ». « Mais on est comme tout le monde, moi j’ai seulement perdu l’usage de mes jambes suite à un accident de moto, il faut juste s’adapter aux situations » a-t-il répliqué.

La quarantaine d’élèves présents de 6e et de 5e a donc pu participer à 5 ateliers. Les jeunes se sont essayés au torball, un jeu de ballon destiné aux déficients visuels. Les élèves masqués devaient essayer d’attraper un ballon à clochettes avec leur seule ouïe. Le parcours fauteuil a beaucoup plu, les jeunes ont appris à manier un fauteuil roulant et ont terminé par une course en fauteuil. La boccia s’apparente à de la pétanque mais pour les personnes en fauteuil électrique qui n’ont plus de force dans les bras. Le parcours malvoyant a permis aux enfants de se rendre compte des difficultés à se repérer dans l’espace en portant des lunettes à 6 degrés différents de malvoyance.

Enfin, au cours de l’atelier vidéo, Cathy Lafitte, bénévole au sein du comité a fait partager son expérience. Bien qu’elle soit amputée des deux jambes, elle nage avec ses bras depuis 7 ans et elle a été vice-championne de France en 100 mètre brasse en 2009. Elle vient tout juste de se qualifier pour les championnats de France handisport qui auront lieu en juin à Saint-Malo. « Ce sont mes défis, j’en ai fait une force, physiquement je suis bien mieux qu’avant. Le soir j’enlève mes prothèses mais je suis comme tout le monde » explique-t-elle.

La matinée de sensibilisation au handisport a donc été positive pour les collégiens de Jeanne d’Arc. « Je vois qu’ils sont tous contents, ils participent tous, ils s’intéressent vraiment » s’est réjoui Wilfrid Haussa.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.