Surgères : Martine Ragot murmure à l’oreille des tortues

Publié le 20 septembre 2017 | Chez nous | Surgères et alentours

Martine Ragot et la tortue Boofy ont des liens privilégiés. Ils ont noué une tendre complicité

Pour la 11e année consécutive, Martine Ragot a été bénévole à la Vallée des tortues près de Perpignan.

Qu’est-ce qui peut bien pousser une secrétaire de mairie à s’occuper de tortues ? “Lorsque j’étais plus jeune, j’ai eu, pendant de nombreuses années, une tortue nommée Filomène, raconte-t-elle. Elle était âgée et je l’avais trouvée dans une vigne de mon grand-père, à Saint-Saturnin-du-Bois”.

C’est en 2004, lors d’une semaine de vacances à Collioure, que Martine se rend pour la première fois à la Vallée des tortues à Sorède, près de Perpignan. Là, elle a rencontré un soigneur bénévole qui guide les visiteurs. “Après avoir discuté de ses fonctions avec lui, j’ai été très attirée par ce genre d’activités”.

Martine se lance alors dans des recherches et prend contact avec Françoise Malirach, la dirigeante du parc animalier. “Après plusieurs contacts téléphoniques, l’envoi d’un CV et d’une lettre de motivation, ma candidature en tant que bénévole a été acceptée”.

Depuis 11 ans, Martine Ragot va soigner les tortues et plus particulièrement Boofy, avec qui elle a créé des liens exceptionnels. “Il est né aux Seychelles et a vécu aux États-Unis, puis en France. Il me reconnaît parfaitement à ma voix”. Il faut dire qu’une tortue entend avec ses tympans, situés sur le côté de la tête, que son odorat est développé et qu’elle voit très loin.

Site : www.lavalléedestortues.fr Vous pouvez voir la vidéo sur le Facebook du parc.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 14 septembre.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.