Surgères : place aux rapaces à la fête de la nature

Publié le 30 avril 2015 | Chez nous | Surgères et alentours

Le point d'orgue de la fête sera une évolution de rapaces dans les douves du château.

Le point d’orgue de la fête sera une évolution de rapaces dans les douves du château.

Vendredi 1er  mai, la municipalité convie le public dans les douves du château pour une nouvelle édition de la Fête de la nature. Pêche, jeux, poneys… de nombreuses animations sont au programme, avec, en point d’orgue, une évolution de rapaces.

C’est une coutume dans la cité d’Hélène. Chaque 1er mai, la municipalité invite les Surgériens à venir fêter Dame Nature. L’objectif étant de proposer des animations gratuites, pédagogiques et ludiques tournées autour du respect de l’environnement. À dessein, la journée va être piquetée de nombreux rendez-vous : l’opération “Ville propre” (voir encadré) déclinée de 9 h à 12 h ; l’intervention de Nature Environnement 17, qui expliquera notamment comment accueillir la biodiversité dans son jardin, du Smictom qui distribuera des composteurs ou encore de la Ville, qui proposera de la documentation sur le label “Charte Terre Saine” auquel elle est adhérente. De respect de l’environnement, il en sera également question dans le cadre des ateliers créatifs que l’association Aunis 2i proposera à l’attention des enfants ou encore par le biais d’un quizz original mené de main de maître par un échassier costumé.

Mais l’affiche se veut aussi festive et pétrie de découvertes. Ainsi, les apprentis pêcheurs, dont l’âge oscille entre 6 et 12 ans, pourront s’en donner à cœur joie dès 9 h sur les berges de la Gère, où, encadrés par le Gardon aigrefeuillais, ils s’adonneront à un grand classique : le concours de pêche. Le public pourra aussi savourer les démonstrations de tir à l’arc des Archers d’Hélène, d’agilité du Hobby club canin et de dressage pour chiens du Canine club de Puyravault (voir page 10).

« Gamin, j’essayais déjà de faire quelque chose avec les rapaces »
Mais aussi des invités d’honneur de cette Fête de la Nature 2015 : les rapaces de Patrice Potier. Les Surgériens se souviennent peut-être encore de lui, car le fauconnier et sa petite famille ailée ont déjà fréquenté les douves du château à deux reprises. Caracara, aigle pêcheur, vautour africain, faucon sacré, buse de Harris, hibou grand duc, chouette effraie… sont donc de retour pour présenter leur ballet aérien. Une prestation qui se veut pleinement ancrée dans la tradition puisée voici 4 000 ans au Kazhakstan. « La fauconnerie, c’est la chasse », explique Patrice Potier, alors pas question de parler de spectacle. « Je présente des oiseaux dans l’exercice de leurs aptitudes naturelles, poursuit-il. Il n’y a pas de numéros. On appelle cela de l’assaitage. » Entre deux prestations, le public aura tout loisir de venir échanger avec ce passionné qui, tout petit déjà, était fasciné par les oiseaux. « Gamin, j’essayais de faire quelque chose avec les rapaces, se souvient-il, mais ça ne marchait pas. Et puis, un jour, j’ai rencontré deux fauconniers qui m’ont enseigné leur art… Cétait il y a trente ans ». Il lui faudra attendre plusieurs années et exercer d’autres métiers avant de concrétiser son rêve : faire de la fauconnerie sa profession. Jusqu’à ce qu’un jour il ait vent d’une annonce pour un poste en Normandie. Sa nouvelle vie pouvait commencer. Il y a quinze ans, il a franchi un nouveau cap en créant, dans l’Eure, sa propre association : les “Ailes de l’Urga”, en référence aux racines ancestrales kazakhs. « L’Urga désigne le bâton au bout duquel figure un nœud coulant, qui permettait d’attraper les chevaux, explique-t-il. Nous avons d’ailleurs également des chevaux (qui ne seront pas présents à Surgères), car, à l’origine, la fauconnerie se pratiquait à cheval. En créant les Ailes de l’Urga, je voulais renouer avec cette tradition ancestrale du Kazakhstan ». Depuis sa création, l’association est devenue société, a constitué une équipe, et de 5 est passée à 60 oiseaux. Une dizaine d’entre eux fera le voyage jusqu’à Surgères. N’hésitez pas à venir les rencontrer.

Le programme de la Fête de la nature ne s’arrête pas là, car toute la journée, le public pourra également flâner au fil du vide-greniers organisé par le comité des fêtes (inscriptions au 06 08 91 52 26), des stands de producteurs locaux et bio, de professionnel de la santé en réflexologie et naturopathie. Quant aux enfants, ils pourront profiter de structures gonflables, des jeux en bois géants de l’association Aunis 2i ou encore de balades gratuites à dos de poneys avec les Cavaliers du plaisir de Saint-Georges-du-Bois.

Christelle H.-Péguin

Entrée libre et activités gratuites.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.