Surgères : une pétition pour des travaux rue de la Grève

Publié le 18 février 2015 | Chez nous | Surgères et alentours

Les riverains demandent un aménagement de la rue de la Grève.

Les riverains demandent un aménagement de la rue de la Grève.

Les habitants de la rue de la Grève viennent de déposer une pétition en mairie réclamant urgemment des travaux de voirie.

Cela fait plusieurs années que les habitants de la rue de la Grève attendent des travaux de voirie : « En 2009, on nous avait parlé de 4 tanches de travaux, mais rien n’a été fait dans notre rue, mais aussi rue de la Fontaine et impasse des Ecureuils. Seule la rue de la Chapelle en a eu », explique Jérôme Garot qui ajoute : « Devant la rue de la Chapelle, il y a des flaques d’eau énormes quand il pleut. »

Des habitants qui sont excédés par le mauvais état de la voirie dans une rue qu’ils disent très fréquentée par les véhicules. Ils pointent aussi du doigt l’absence de trottoirs : « Moi, je suis assistante maternelle, reprend Caroline Drelon, je me déplace en voiture parce qu’à pied et avec les poussettes c’est compliqué et dangereux », elle ajoute : « Nous sommes en bout de rue depuis 7 ans et nous n’avons pas d’éclairage public. Sans oublier la haie en face de chez nous qui cache le soleil aux panneaux photovoltaïque. Quand on a fait construire, elle était plus basse. Il faudrait la rétrécir. »

La sortie de véhicules est aussi affichée dangereuse : « Si on n’appelle pas les services techniques, les arbustes qui sont au bout des sorties de garage ne sont pas élagués. Ça fait 7 ans qu’on les coupe, on en a marre ! », lance Caroline Drelon, excédée.

Les riverains sont aussi gênés par le stationnement intempestif de voitures près de la Gères : « On a demandé l’installation de barrières pour que ça s’arrête. ça ne coûte quand même pas si cher. »

Après les « promesses » de 2009, les habitants ont rencontré les candidats aux municipales de mars 2014 : « On les avait invités à nous rencontrer. Seul Thierry Andrieu est venu. Nous avons par la suite rencontré Catherine Desprez en mairie », souligne Jérôme Garot avant de reprendre : « Nous, ce qu’on regrette c’est que depuis 2009 rien n’a été fait et pourtant cela avait été budgété. » C’est pourquoi une pétition a été lancée et signé par 45 riverains : « A chaque fois qu’une porte s’est ouverte, il y a eu une signature. » Cette dernière a été déposée en mairie et envoyée à la préfecture de la Charente-Maritime.

Une réunion en mars
Pour le maire, Catherine Desprez : « Je n’ai pas de retard, je tiens mes promesses. Le budget a été voté pour une première tranche de travaux » (NDLR, 195 000 €). Elle ajoute : « Je m’y étais engagée avant les élections et j’avais bien conscience du besoin. Le projet est déjà bien avancé et je n’ai pas perdu de temps. » Une réunion avec les riverains sera organisée par la municipalité en mars prochain afin de leur expliquer le projet. Le maire rassure : « Le maître d’œuvre a été désigné, c’est sur les rails. »

Carine Fernandez



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.