Surgères – Unité de méthanisation : 1er coup de pioche mi-2018

Publié le 27 septembre 2017 | Chez nous | Surgères et alentours

Jean Gorioux (à gauche), à la fois président de la CDC et de Cyclad suit de très près ce projet, ici aux côtés de Thierry Bouret et Stéphane Proust au GAEC Proust

Alors qu’un projet similaire a été inauguré le 22 septembre à Bords, celui d’Aunis Biogaz se poursuit.

C’est sur les terres du GAEC Proust, exploitation laitière et céréalière située à Dissé, qu’un point d’étape du projet d’unité de méthanisation lancé en 2013 a été organisé.

Ce projet, d’un coût global de 8,5 millions d’euros porté par une vingtaine d’actionnaires, permettra de produire du gaz vert qui sera réinjecté directement dans le réseau de la ville de Surgères. Ce biogaz représentera 25 % de la consommation de gaz de la ville, habitant et industriels compris : “D’où l’importance de localiser l’unité à Surgères dans le parc d’activité de La Combe », a précisé Thierry Bouret, agriculteur à St-Pierre d’Amilly à l’initiative du projet. Suivis par la Région et l’Ademe, les actionnaires ont pu bénéficier d’un soutien financier (à hauteur de 950 000 euros chacune) et technique non négligeable, grâce aux ingénieurs de l’Ademe. Un projet qui a été pensé, conçu et dimensionné pour maintenir la filière agricole locale avec des actionnaires présents dans un rayon de 15 km de l’usine.

Actuellement, le projet a été déposé auprès des services de l’État pour validation. Et bientôt, on vous demandera aussi votre avis puisqu’une enquête publique devrait être lancée début 2018. Le premier coup de pioche est espéré mi-2018 et une mise en marche 12 mois plus tard.

Pour en savoir plus, lire L’HEBDO du jeudi 21 septembre.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.